Elle ou la décision antérieure

Gabrielle Althen

Et il y eut Vénus debout sur les flots dans sa coquille…

Souveraine et blessée
Connivences et mains lentes
La bergère méconnue aux agneaux invisibles
Une à une écartant les parois de la nuit
Femme et étale
Près de la mer de la nécessité
Et le moutonnement des actes répétés
Entre les pieux trop équarris de la brutalité
Elle se lève 
Paroles dévidées entre questions et maux
Reine pourtant du silence où s’abîme le coeur
Le corps immense derrière les poignets frêles
- Et le oui antérieur à son geste de vivre

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Le désert vivant

Au cœur du rien tout est floraison. La vie est un tout dans le tout, à prendre ou à laisser. Si je ne veux prendre que ce qui m’arrange, je perds tout.

Lorand Gaspar, Le désert vivant, Éditions Le temps qu’il fait, 2004.