Elyzad, éditions tunisiennes

Contact :
editionselyzad@yahoo.fr
Tél. : + 216 71 743 620 / + 216 98 40 38 80

Contact

Editions Tunisiennes
4, rue d’Alger

1000

Tunis - Tunisie

<i>Tunisie, carnets d'incertitude</i>

1er novembre 2013

Tunisie, carnets d’incertitude

Janvier 2011. La Révolution tunisienne surgit, inattendue. Onde de choc intérieure. Dans des formes brèves, "car nous vivons dans un temps fragmenté, où tout peut basculer d’un instant à l’autre", Cécile Oumhani témoigne des événements ressentis avec une grande fébrilité durant ces mois de 2011. Depuis Paris, sa voix se mêle à la clameur des milliers d’exilés pour dire le bonheur mais aussi la solidarité avec les peuples libyen et syrien. Puis il y a le retour dans le nord de la Tunisie pour partager ce qui (…)

Au souvenir de Yunus Emre

1er décembre 2012

Au souvenir de Yunus Emre

Edition bilingue (français-arabe) établie par l’auteur
Inspiré par son voyage en Turquie sur les traces du grand poète de l’amour, Yunus Emre (1238 -1320), Tahar Bekri réaffirme, avec modernité, la liberté humaine.
Loin des visions et des dogmes obscurs, sa poésie, habitée d’interrogation philosophique et de sagesse universelle, célèbre la vie, l’amour, la paix sur la terre, ici-bas.
Son questionnement profond du monde, de la société et du pouvoir noue un dialogue exigeant avec l’actualité dans une (…)

<i>Une odeur de henné</i>

1er juin 2012

Une odeur de henné

Grâce à son écriture sensible, Cécile Ouhmani est l’auteur d’une douzaine d’ouvrages. Une odeur de henné est son premier roman.

Salam Gaza

1er octobre 2010

Salam Gaza

Le 27 décembre 2008, l’armée israélienne déclare la guerre à Gaza. La tragédie palestinienne est sans fin, et de guerre en guerre la blessure se fait plus béante. Meurtri, le poète Tahar Bekri note au jour le jour son indignation, échange via Internet avec des intellectuels de toutes origines, dénonce les projets expansionnistes, l’indifférence internationale, ou presque. Qu’en est-il de la conscience universelle ?
Peu après, au mois de mars, il est invité à Ramallah, Naplouse, Jérusalem-Est et Bir Zeit (…)

Dernière nouvelles de l'été

1er octobre 2005

Dernière nouvelles de l’été

collection Passages
Ali Bécheur, Hélé Béji, Tahar Bekri, Colette Fellous et Alain Nadaud
En Méditerranée, l’été s’étire doucement avant de basculer, engloutie par l’automne. De violents orages déchirent aussi cette clémence qui semblait imperturbable. Et nous voilà emportés dans une autre saison, pingre de jour et de chaleur malgré les tons chauds dont elle se revêt. Bientôt pour affronter le froid, il nous faudra faire preuve d’imagination : aller puiser dans l’été à peine enfoui, gratter la couche des (…)

Poème
de l’instant

Autoportrait d’un autre

IL S’ÉTAIT TRESSÉ un masque de fougères qui, le matin même, était encore vert. À présent il était devenu sec et cassant, pauvre armure désormais incapable de le cacher. Les oiseaux plongeaient comme des poignards dans la succion des vagues. Il se rappelait l’accélération de la chute, l’écriture de l’eau autour de son corps. Ainsi était-il resté des heures étendu. Était-il vrai que l’île se fût formée de la sorte, il ne pouvait le dire. Il se rappelait seulement la lenteur après la chute, l’acquittement de la violence qui l’avait libéré, l’étreinte de la mer.

Cees Nooteboom, Autoportrait d’un autre, Traduit du néerlandais par Philippe Noble, Actes Sud, 1994.