Émerveillements

de Sandrine Kao

Émerveillements

"Éveil", "traces", "la couleur du temps", "ricochets"…
Des saynètes comme autant de moments de vie, où l’on regarde, s’interroge, grandit, avance, stagne, ou rebondit…
À travers un texte et illustrations épurés, des couleurs douces et une mise en pages poétique et graphique, ce très bel album aux influences asiatiques, écrit et illustré par Sandrine Kao, mêle questionnements, doutes, vie et amitié, pour regarder, s’interroger, s’aimer.

Lire un extrait

Souvent, on se pose des questions, sans avoir de réponse.
On se demande pourquoi cette graine ne germe pas, pourquoi les autres y arrivent, et pas soi.
Mais de ces petites pensées naissent toujours des idées…

Une pépite de douceur où l’esprit vagabonde, s’étonne et s’émerveille, superbe promenade au gré de l’enfance, dont les réflexions ne toucheront pas que les petits…

Après des études en métiers du livre, Sandrine Kao, d’origine taïwanaise, se tourne vers l’écriture jeunesse et l’illustration. Elle est diplômée de l’École Supérieure d’Art d’Épinal. Chez Grasset- Jeunesse, elle a illustré le poche 7 ans et + Des Crêpes à l’eau, écrit par Sandrine Beau, et le roman Les Animaux de l’arche, écrit par Kochka (8 ans et +).

Paru le 20 mars 2019

Éditeur : Grasset Jeunesse

Genre de la parution : Jeunesse

Poème
de l’instant

Stèles

La cime haute a défié ton poids. Même si tu ne peux l’atteindre, que le dépit ne t’émeuve : Ne l’as-tu point pesée de ton regard ?
La route souple s’étale sous ta marche. Même si tu n’en comptes point les pas, les ponts, les tours, les étapes, - tu la piétines de ton envie.
La fille pure attire ton amour. Même si tu ne l’as jamais vue nue, sans voix, sans défense, - contemple-la de ton désir .

*

Dresse donc ceci au Désir-Imaginant ; qui, malgré toutes, t’a livré la montagne, plus haut que toi, la route plus loin que toi,
Et couché, qu’elle veuille ou non la fille pure sous ta bouche.

Victor Segalen, Stèles, « Stèle au désir », 1912.