En saison de Nimrod

En saison de Nimrod

En saison, suivi de Pierre, poussière

"je connais le lieu du poème, ma gorge.
Je ne connais qu’elle. Un fanal précieux la soutient.
Pieere poreuse, pierre ponce, tessons…"

Paru le 1er mai 2004

Éditeur : Obsidiane

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Ailleurs

Quand je suis en mouvement, sans rien pour m’encombrer, je retrouve des réflexes du plaisir de la vie, du désir de la vie.
Ce n’est pas une fuite, c’est un appel.
L’appel de la vie.
Cette vie qui m’impressionne toujours autant.
C’est pour ça que je suis resté un vagabond.
Quelqu’un qui se contente de passer.
Et qui toujours s’en va ailleurs.
Cet Ailleurs qui me va parfaitement.

Gérard Depardieu, Ailleurs, Cherche Midi éditeur, 2020.