Encore vous, précédé d’Auto-didax d’Eric Houser

Encore vous, précédé d'Auto-didax d'Eric Houser

Eric Houser propose depuis quelques années, sous forme de textes et d’interventions, une version corrosive et pertinente du travail poétique d’aujourd’hui. Son premier livre est donc particulièrement attendu. Or, il déjoue cette attente et propose un livre constitué de deux travaux antinomiques, sans lien stylistique ou réflexif.
Encore vous dispose dans l’espace de la page une phrase témoignant d’une pensée toujours mobile, dansée, d’une grande transparence, proche de la poésie américaine contemporaine.
Ce texte est précédé d’Auto-Didax, journal écrit en vers, fait d’annotations sociologiques, de réflexions d’un consommateur et producteur d’art, quelques fois acerbes, toujours rafraîchissantes.
Rien ne réunit ces deux ensembles, sinon leur critique interne, assassine, que distille l’auteur. Mais au lieu de l’écrire, il choisit de tracer ses propres commentaires sous formes de dessins, de crobards approximatifs, quelquefois "râtés", dans une logique de fiasco, efficace et drôle.

Paru le 1er avril 2006

Éditeur : Les petits matins

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Emily Dickinson

Lettre à Louise Norcross

Longing, it may be, is the gift no other gift supplies.

Le désir, peut-être, est le don qu’aucun don ne procure.

Emily Dickinson, Lettre à Louise Norcross, 1872.