Entretien sur Celan

de Jean-Claude Schneider, collection La rivière échappée,
"Comme deux vois qui alternent : un entretien - ce qui suppose une rencontre. Ici, la rencontre de deux courants, dont l’un capte ou dévie l’autre. C’est cette force-là que je voudrais dire. Mais en la laissant à son statut de courant : libre d’aller où il veut. Libre de ses significations : elles nombreuses. Rien de fixe, de figé.
Bien sûr cette poésie a surgi d’une réalité. Poésie d’après Auschwitz. D’après le rayon mortel d’Hiroshima. Qui témoigne. Ecrite pour et surtout contre son temps. Mais coupée, sitôt écrite de ses sources. Où l’anecdotique n’a plus à être lisible. Voici le réel devenu langue. Langue devenue poème, lorsque, comme le disait Braque de sa toile, l’idée anéantie."

Paru le 1er décembre 2002

Éditeur : Apogée

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

L’Oiseau en liberté

L’oiseau qui passe là-bas,
L’oiseau léger
Qui bat des ailes
Et fend l’air là-bas à l’horizon,
N’a rien à lui au monde,
Mais comme il est joli
En liberté !

Claude-Joseph M’Bafou-Zetebeg, « L’Oiseau en liberté », Anthologie africaine : poésie , Éditions Hatier, 2001.