Éparpillements

Auteur : Camille Loivier

<i>Éparpillements</i>

c’est la maison
c’est le dedans
c’est l’enclos à quitter
c’est le vide à remplir

- je chercherais et je ne pourrais rentrer -

c’est dans la tête des maisons assemblées
désassemblées que l’on emmène par les murs
la table que l’on emporte la chaise de cuisine
qui boite et qui ne boite plus
sur un autre sol

- c’est la maison qui s’en va par petots morceaux
s’effrite parce qu’il n’y a personne -

Paru le 1er juin 2017

Éditeur : Editions isabelle sauvage

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Alejandra Pizarnik

Poème pour Emily Dickinson

De l’autre côté de la nuit
l’attend son nom
son subreptice désir de vivre,
de l’autre côté de la nuit !

Quelque chose pleure dans l’air,
les sons dessinent l’aube.

Elle pense à l’éternité.

Alejandra Pizarnik, « Poème pour Emily Dickinson », traduit de l’espagnol (Argentine) par Jacques Ancet, La dernière innocence, Ypsilon Éditeur, 2012.