Épique !

Auteur : Jacques Darras

Épique !

Qu’y a-t-il de commun entre L’Iliade, La Henriade de Voltaire, La Main coupée de Blaise Cendrars et Le Voyage au bout de la nuit de Louis Ferdinand Céline ? La guerre. La guerre on y va, puis au retour on compose un poème plus ou moins héroïque, en vers ou en prose, qualifié « épopée ». Il arrive toutefois que la guerre soit tellement destructrice que plus aucune littérature épique n’est acceptable à son sujet.

Le modèle est alors congédié. C’est ce qui s’est produit au XXe siècle avec les deux guerres mondiales. Depuis, personne n’évoque plus l’épopée, en poésie.

Pourquoi, dans ce cas, ne pas opérer le genre de son rapport consubstantiel à la guerre ? C’est ce que Jacques Darras propose. En s’engageant avec humour sur la durée d’une vie entière, contre notre seul véritable ennemi commun, le temps, la poésie redonne sa légitimité de facto à l’épopée.

Paru le 9 septembre 2021

Éditeur : Le Castor Astral

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Charles Baudelaire

Hymne à la beauté

L’éphémère ébloui vole vers toi, chandelle,
Crépite, flambe et dit : Bénissons ce flambeau !
L’amoureux pantelant incliné sur sa belle
A l’air d’un moribond caressant son tombeau.

Que tu viennes du ciel ou de l’enfer, qu’importe,
Ô Beauté ! monstre énorme, effrayant, ingénu !
Si ton œil, ton souris, ton pied, m’ouvrent la porte
D’un Infini que j’aime et n’ai jamais connu ?

Charles Baudelaire, 1821-1867, « Hymne à la beauté », Les Fleurs du mal , 1857.