Éric Pesty

Editeur de poésie contemporaine.
Eric Pesty est une association à but non lucratif (loi 1901). La fondation de cette association s’inscrit dans la continuité de projets éditoriaux accomplis par son directeur (Les mots de la tétralogie/Concordance du texte de Claude Royet-Journoud (005 éditeur, 2002) ; Les oeuvres de Tacite de la traduction de Nicolas Perrot d’Ablancourt (Ivrea 2004) en collaboration et à l’invitation de Jean Pietri ; la revue de création Issue (5 numéros parus) co-dirigé avec Eric Giraud et David Lespiau (2001-2005)).
Eric Pesty éditeur entend publier des livres à raison de deux ou trois titres par an. La vocation de cette maison est d’offrir un lieu éditorial à des textes de littérature et de poésie contemporaines. Depuis sa fondation en fin d’année 2005, Eric Pesty éditeur a publié un diptyque d’Emmanuel Fournier (36 Morceaux et Mer à faire) et un livre réunissant les cinq entretiens qu’Anne-Marie Albiach a accordés à Jean Daive entre 1978 et 2003 (Anne-Marie Albiach l’exact réel). Pour l’hiver est annoncé un livre de Philippe Grand (Tas II).

Type de livres :
Brochés

Mode de diffusion :
Auto-distribution, auto-diffusion

Année de création : 2005

Nombre de parutions par an
 : 2-3 titres

Tirage moyen : 600 ex

Auteurs phares  : Emmanuel Fournier, Jean Daive, Philippe Grand

Ne souhaite pas recevoir de manuscrits

Contact

10 rue des Mauvestis

13002

Marseille

Tractatus infinitivo-poeticus

26 juin 2021

Tractatus infinitivo-poeticus

Au fond, il s’agirait d’être et de vivre, et des appuis ou des entraves qu’être et vivre reçoivent des mots. Des questions « de fond » donc, mais des questions de quoi ? : de philosophie ? (de métaphysique ? d’éthique ?) ou bien de poésie ? La forme, qui serait le domaine de la poésie, n’est-elle pas essentielle au fond, à ce que peuvent devenir être et vivre ? N’est-elle pas déjà être et vivre ? C’est l’hypothèse suivie depuis toujours par l’auteur (prétendument philosophe) et qui s’exprime de manière plus (…)

Au pollen

15 mars 2021

Au pollen

Avec une traduction de Abigail Lang.
Dans le premier numéro de la revue Ligne 13 (printemps 2010), éditée par Francis Cohen et Sébastien Smirou, Abigail Lang a publié une première traduction des quatre premières strophes de To Pollen – traduction suivie d’un commentaire que nous reproduisons ci-dessous. Abigail Lang a également prépublié la traduction des sept dernières strophes de To Pollen précédé d’un nouveau et important commentaire dans le numéro 12 de la revue Écrire l’histoire (décembre 2013), (…)

Éléments de sabotage passif

15 mars 2021

Éléments de sabotage passif

Éléments de sabotage passif est divisé en deux parties « Du mésaccord » : moments de prose auto-fictive « & d’un malentendu » : poèmes sous traits aphoristiques. Surplombant leur différence d’écriture ce qui frappe immédiatement est la proximité des deux intertitres, et la surenchère par coordination des deux préfixes (mésaccord & malentendu) qui donnera une idée du « sabotage passif » dont il est ici question : oeuvre du négatif, à l’opposé de toute parole prétendument irénique.
Dans La Comédie (…)

K.O.S.H.K.O.N.O.N.G.

1er décembre 2012

K.O.S.H.K.O.N.O.N.G.

Poème
de l’instant

Federico García Lorca

« L’homme approche … »

L’homme approche plus rapidement par la grâce de la poésie du bord où le philosophe et le mathématicien tournent le dos au silence.

Federico Garcia Lorca, 9 octobre 1935.