Espace-Libre

Contact

Alger

<i>Côté femmes d'un poème l'autre</i>

1er avril 2010

Côté femmes d’un poème l’autre

"La poésie comme passerelle entre les langues, les cultures et les destins croisés des hommes et des femmes qui croient à la magie des mots et leur sublimation…
Poésie comme amour, comme élan de lumière, comme déluge de beauté qui dépasse les frontières et les obstacles…
Dire la poésie, l’écrire, la faire parler, c’est faire parler les langues dans leur diversité, leur musicalité et leur intimité, une richesse que seule la poésie a le don de faire voyager.
La poésie c’est la grande histoire des femmes, le (…)

Poème
de l’instant

La colline que nous gravissons

And yet the dawn is ours before we knew it.
Somehow, we do it.
Somehow, we’ve weathered and witnessed
A nation that isn’t broken, but simply
unfinished.

Amanda Gorman, La colline que nous gravissons , Traduit de l’anglais (États-Unis) par Lous and the Yakuza, Éditions Fayard, 2021.