Esprit errant, pensée méditative

de Gao Xingjian

Esprit errant, pensée méditative

Traduction de Noël Dutrait

« Je crois que le poète doit être comme une chambre d’échos où tous les bruits du monde sont donnés à entendre. Je rêve toujours d’un poème conçu sous une forme dramaturgique où un processus de langage serait comme mis en scène. » déclarait Gao Xingjian dans la revue Poésie 96 en octobre 1996.

Paru le 23 mai 2016

Éditeur : Caractères

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Serge Sautreau

Rivière je vous prie

Loin, un instant, des rives, souvenons-nous, riverains des cours de porcelaine, souvenons-nous des loges de verre, entre flammes et idoles, où se pâmaient le mythe, la révolte, les tyrannies de la fin…

Loin, à l’instant, loin du poumon fertile, c’est l’origine qui appelle avec de longs herbiers ondulant sous la nacre, laissant apercevoir des sables habités, des galaxie solubles, des à-pics de massifs coulés s’engloutissant dans le vert sombre.

Pour invoquer. Pour éveiller le dieu. Pour ne jurer de rien. Pour accueillir. Rivière.

Serge Sautreau, Rivière je vous prie, Éditions l’Atelier le Ciel sur la Terre, 1997