Esquisse du Paradis perdu de Roger Munier

Esquisse du Paradis perdu de Roger Munier

Avant-propos.

Les pages qui suivent tentent, après beaucoup d’autres, un commentaire des chapitres 2 et 3 du livre de la Genése sur la création de l’homme et le drame de sa chute au Paradis terrestre.

Il se présente sous forme thématique, mais reste fidèle au texte, comme en témoignent les nombreux renvois aux versets concernés.

Sans nuire au respect qu’on leur doit, il peut être utile d’interroger à nouveau, dans leur littéralité, les textes saints, Ils furent écrits par des penseurs et des poètes inspirés et vont à de grandes profondeurs qu’il importe d’explorer. Ce qui suppose de les aborder à neuf.

Tel fut, de part en part, le fil conducteur de ma prudente méditation.

R. M.

Paru le 1er octobre 2010

Éditeur : Arfuyen

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.