Et c’est moi que je vois

Auteur : François David

Et c'est moi que je vois

Tous ces autoportraits ont été pris sans selfie, sans retardateur, sans filtre, sans trucage, sans vergogne » sur son téléphone portable par François David qui s’interroge sur le hasard de l’effet-miroir, sur la découverte, dans l’image, de soi…Mais lequel ? Le soi intime ? Celui que les autres voient ?…

Le questionnement est tout à tour ludique, profond, universel.

« Tout comme il écrit, François David photographie avec son âme. »

(Extrait de la préface de Marie Morel, « un des plus grands peintres vivants » d’après Pascal Quignard.)

Paru le 8 août 2022

Éditeur : Le Vistemboir

Poème
de l’instant

Brûler brûler brûler

Approcher le sublime et le laisser se poser sur notre
épaule allait exiger de nous une certaine patience…

Lisette Lombé, Brûler brûler brûler, Éditions de l’Iconoclaste, 2020.