Et l’orchestre joue sur le pont qui s’incline

Auteur : Chantal Dupuy-Dunier

<i>Et l'orchestre joue sur le pont qui s'incline</i>

Un matin,
nous nous éveillons
comme si nous ouvrions les yeux
sur tous les matins que promet le voyage.
L’air possède la texture translucide d’une orange.
Le nom des villes portuaires titille nos songes
et le moindre rideau nous semble une voiture.

Paru le 1er janvier 2011

Éditeur : La Porte

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Tony Harrison

« Hérédité »

« Hérédité »

Comment tu es devenu poète, c’est un mystère !
D’où a pu te venir ce talent ?
Disons : J’avais deux oncles, Joe and Harry –
l’un était bègue, l’autre était muet.

Tony Harrison, Cracheur de feu, Traduction de Cécile Marshall, Éditions Arfuyen, 2011.