Etats provisoires du poème V

Adonis
Jean-Marie Barnaud
Yves Bonnefoy
Jean-Pascal Dubost
Sabine Macher
Thierry Renard

A l’occasion des Langagières, semaine autour de la langue et de ses usages, créée à la Comédie de Reims et reprise au Théâtre national populaire -Villeurbanne, commande est passée aux poètes invités d’un texte où chacun exprime les enjeux qu’il assigne à son travail.

Ainsi se constitue au fil des ans, non pas une improbable anthologie, masi une cartographie du paysage poétique contemporain, dans toute sa diversité.

Paru le 1er janvier 2000

Éditeur : Cheyne

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.