Été

Auteur : Bernard Chambaz

<i>Été</i>

Bernard Chambaz n’avait pas publié de poèmes depuis la parution d’Échoir en 1999, s’étant alors lancé dans un projet qu’il qualifie lui-même de démesuré : l’écriture d’un recueil « au long cours » - ou plutôt d’un immense poème, composé de 1 001 fragments, à raison d’une centaine par an. Résultat de cinq années d’écriture insistante (et exaltée), Été réunit la première moitié de cet ouvrage, ses 500 premières « séquences », réparties en cinq chants. Disons-le sans détour : Été est LE grand livre de Bernard Chambaz, l’aboutissement (provisoire) de son projet poétique, entamé voilà bientôt trente ans. Rebrassant tous les thèmes qui lui sont chers - les voyages, la tribu familiale, la lumière et le drame, l’amitié des livres et des hommes mêlés - ces pages, qui font alterner fragments en vers, sonnets cachés, courts paragraphes de prose, se déroulent dans une clarté souveraine, « danse de l’intellect pam1Ï les mots ».
Né en 1949, Bernard Chambaz a signé de nombreux ouvrages, poésies, récits, chroniques, ainsi que plusieurs romans aux Éditions du Seuil. Il a publié en 2004 une histoire illustrée du quotidien L ’Humanité. Il est l’auteur de Entre-temps (1997) et Échoir (1999) dans la collection Poésie/Flammarion.

Paru le 1er février 2005

Éditeur : Flammarion

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.