Europe

"Le 15 février 1923 paraissait le premier numéro de la revue Europe. Soixante-quinze ans après, à un mois près, un colloque se tenait en Sorbonne pour célébrer cet anniversaire, à l’initiative conjointe du Centre de recherches Avant-garde et modernité et de l’Association des amis d’Europe.

1. L’idée en était venue ce jour de décembre 1996 où nous étions quelques-uns réunis pour examiner la thèse de Stavroula Constantopoulou, La Fonction de la littérature et le rôle de l’écrivain selon la revue Europe de 1923 à 1939.

2. La discussion entre historiens et littéraires était si passionnante, me semblait-il, qu’elle demandait à être prolongée. Puis l’assemblée générale des Amis d’Europe a rendu cette confrontation encore plus nécessaire, de sorte que ce mien projet a rencontré la demande collective. Il s’agissait donc, à cette occasion, d’évoquer de belles pages de notre histoire littéraire, ou d’autres, peut-être plus pénibles, qui sont de l’Histoire, avec un grande H. Mais ce double parrainage invitait les participants à examiner, avec la rigueur scientifique qui est de mise dans les colloques, certains problèmes relatifs à l’existence de cette revue, à son rôle dans la vie intellectuelle du temps, à sa manière d’articuler la pensée et l’action, de défendre des valeurs intellectuelles et morales en même temps qu’elle promouvait la grande littérature, dans sa dimension internationale, mondiale. Car l’Europe ici invoquée ne doit pas être considérée comme un espace géographique clos, comme une frontière, mais comme le berceau, le point de départ vers un horizon sans limite. (…)" Henri Béhard

Contact : europe.revue@wanadoo.fr

Contact

4 rue Marie-Rose

75014

Paris

Bernard Noël

1er janvier 2011

Bernard Noël

Europe : Nicolas Bouvier, Kenneth White 2010

1er juin 2010

Europe : Nicolas Bouvier, Kenneth White 2010

Nicolas Bouvier
Kenneth White
Etudes et textes de Daniel Maggetti, Stéphane Pétermann, Lionel Bourg, Bernard Chambaz, Corinne Desarzens, Michel Menaché, Claude Dourguin, Gil Jouanard, Gérard Farasse, Gérard Macé, Alain Dugrand, Blaise Hofmann, Doris Jakubec, Anne Marie Jaton, Mathilde Jégou, Claude Reichler, Sylviane Dupuis, François Laut, Sabina Engel.

Revue Europe n 957-958

1er janvier 2009

Revue Europe n 957-958

Au sommaire du cahier Europe
Michel JOURDAN
dossier dirigé par Yves LECLAIR
avec des textes d’Yves LECLAIR, Antoine MARCEL, Thierry CAZALS,
Patrick BLANCHE, Philippe JACCOTTET,
Armet GUERNE, Yves BONNEFOY, Vincent BARDET,
Maurice CHAPPAZ, Jean CHALON, Daniet LABEYRIE,
Dominique ORIATA TRON, Jacques PIMPANEAU,
Joèt CORNUAULT, François DAGOT, Joèt VERNET,
Aymen HACEN, Jean-Ctaude (…)

Europe N°955-956 : Philippe Jaccottet et Giuseppe Ungaretti

1er novembre 2008

Europe N°955-956 : Philippe Jaccottet et Giuseppe Ungaretti

À moins de vouloir céder aux deux tentations égales et contraires qui assiègent notre époque, celle d’une reddition sans condition face à un monde qui semble ne plus avoir aucun besoin des poètes, et celle d’une transformation résignée de la poésie en pure technique de composition ou en astucieux mixage postmoderne, il est difficile aujourd’hui de ne pas méditer sérieusement sur la figure humble et néanmoins très ferme que nous offre à voix basse l’exemple de Philippe Jaccottet. Née d’une société en crise (…)

Les troubadours

1er juillet 2008

Les troubadours

Le premier mystère des troubadours, c’est sans doute l’obstination avec laquelle ils hantent le monde moderne : au lieu de se contenter de se tenir sagement à leur place, comme leurs confrères trouvères, les poètes de la France du Nord, bien tranquilles sur le papier glacé des pages de l’histoire littéraire, les troubadours ne tiennent pas en place et ne cessent de poser des questions ou de proposer des solutions qui concernent d’autres âges que le leur : mais de quel droit empiètent-ils sur la Divine (…)

T.W. Adorno - Ernst Bloch

1er mai 2008

T.W. Adorno - Ernst Bloch

(n°949, mai 2008)
Un des axiomes les plus caractéristiques du conformisme politique à notre époque, c’est le congédiement de tout mouvement de contestation de l’ordre établi comme « purement négatif », « uniquement critique », « sans propositions alternatives ». Or, ce qui fait la force de ces mouvements c’est précisément cet instinct intraitable de révolte, cette disposition d’insoumission. Sans ce sentiment viscéral de refus, aucune justice n’est possible, car aucun dissensus à l’égard d’un ordre injuste (…)

Ecrivains au Stalag

1er mars 2008

Ecrivains au Stalag

La France a cessé d’être une grande puissance le 22 juin 1940 lorsqu’elle a signé l’armistice qui fit d’elle un pays vaincu et permettait aux troupes allemandes de l’occuper. Deux millions ou presque d’hommes valides, ceux qui réunissaient les conditions physiques pour être mobilisés en 1939, issus de tous les métiers et de toutes les conditions sociales furent capturés et rejoignirent les stalags et les oflags, ces baraquements que l’Allemagne avait déjà construits depuis longtemps et selon une parfaite (…)

Historiens de l'Antiquité (n°945-946, janvier-février 2008)

1er janvier 2008

Historiens de l’Antiquité (n°945-946, janvier-février 2008)

En gratifiant Hérodote du titre de « Père de l’Histoire », la tradition humaniste accomplissait d’un même geste un double partage : en direction du futur, elle saluait l’émergence d’une discipline nouvelle, encore embryonnaire certes, mais qui bientôt trouverait en Thucydide un énergique tuteur ; en direction du passé, elle rejetait dans les limbes incertains du mythique ou du légendaire les pratiques mémorielles antérieures, celle de l’épopée et des premiers auteurs de « généalogies ». Ce faisant, elle (…)

revue Europe : Michel Butor

1er novembre 2007

revue Europe : Michel Butor

Michel Butor (n°943-944, novembre-décembre 2007)
Galaxie en expansion infinie, l’œuvre de Michel Butor n’a cessé de tisser, décennie après décennie, de livre en livre, de voyage en voyage, par cercles de plus en plus amples, une approche scripturale et polyphonique du monde. Impressionnante par son ampleur, par la diversité de ses contenus et de ses formes, par la mise en cause systématique de tous les genres qu’elle aborde, cette œuvre s’offre à nous, en ses réseaux multiples, comme une exploration (…)

revue Europe Littérature & peinture et Elfriede Jelinek

1er janvier 2007

revue Europe Littérature & peinture et Elfriede Jelinek

(n°933-934, janvier-février 2007)
Les rapports entre littérature et peinture ne cessent de soulever un foisonnement d’interrogations. Et sans doute n’aura-t-on jamais fini d’éclairer la diversité des liaisons qui s’opèrent à l’horizon de ces deux arts. C’est un fait que l’histoire de la peinture en Occident s’est largement construite en rapport avec la littérature. L’écriture même n’échappe pas à un traitement pictural : des inscriptions placées dans les fonds des tableaux, au Moyen Âge comme à la (…)

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.