Extraits de la vie des scarabées

Auteur : Franck André Jamme

À travers ces fragments en prose, qui jouent entre eux à la manière d’une partition musicale, Franck André Jamme nous livre un texte poétique et lumineux, à l’affût de l’invisible et du silence.
Une soirée entre deux amis, à la campagne. Ils rêvent, écoutent de la musique, boivent plusieurs verres, et de temps en temps, se parlent - mais aucun des deux n’est très bavard…
Entre ces courtes séquences de dialogue se forme à chaque fois une sorte de nuage de mots et de pensées, qui semble constitué de tout ce qu’ils ne se sont pas dit lorsqu’ils conversaient un instant avant… Circulant pourtant maintenant dans le silence de leurs esprits, les deux flux se mêlent et finissent par se confondre, pour disparaître tout à coup.
Dans ce poème-récit, Franck André Jamme cherche à recomposer un sens menacé de disparition, non sans espièglerie et distance. Son travail sur la simplicité de la langue et la polyphonie transforme ces "extraits" en petits joyaux fulgurants et sensibles.

Paru le 1er octobre 2004

Éditeur : Melville éditions/ Editions Léo Scheer

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Avis

Voyageurs du soir qui suivez la rumeur
Des vagues et l’étoile bleue des baies,
Gardez-vous de trop songer à vos songes
Et d’héberger pour longtemps les chagrins
Qui saccagèrent votre vie passée.
Il est au bout de la nuit une terre tout ensemble
Proche et lointaine que le jour naissant
Exalte d’hirondelles et de senteurs de goyave.
Un pays à portée de cœur et de sourire
Où le désir de vivre et le bonheur d’aimer
Brûlent du même vert ardent que les filaos.
Craignez de le traverser à votre insu :
Les saisons sur vos talons brouillent le paysage ;
Mais chaque pas est la chance d’un rêve.

Fatho Amoy, « Avis », Chaque aurore est une chance, Éditions CEDA, 1980.