FPC

Contact

79 rue Manin

75019

Paris

Formes poétiques contemporaines n°3

1er septembre 2005

Formes poétiques contemporaines n°3

Sommaire du Numéro 3
ÉDITORIAL
POÈTE INVITÉ Jean-Jacques Thomas : Sténopé de Jean-Marie Gleize Jean-Marie Gleize : Déclaration d’un Nous très foncé très loin très gris
DOSSIER : Formes fixes aux USA : Des Modernistes aux New Formalists Marilyn Hacker : Qu’y a-t-il d’américain dans la Forme américaine ? Marilyn Hacker : Poèmes Interview avec Marilyn Hacker David Caplan : L’âge de la sextine
ENQUÊTE Gérald Purnelle : Une enquête sur les formes contemporaines Auxeméry : X (…)

Formes poétiques contemporaines n°1

1er janvier 2004

Formes poétiques contemporaines n°1

FPC, Formes poétiques contemporaines veut montrer et décrire, sans exclure aucune tendance, les formes qui s’inventent ou s’utilisent dans toutes les poésies présentes au présent. Pour cette raison, FPC est beaucoup plus une revue sur la poésie qu’une revue de poésie : les auteurs décrivent et analysent, exemples à l’appui, des formes poétiques pratiquées par des auteurs vivants.
FPC est dirigé par les auteurs suivants : Gérald Purnelle, Bernardo Schiavetta, Alain Chevrier, Jean-François Puff, Jan Baetens (…)

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.