Fable

Auteur : Bernard Manciet

<i>Fable</i>

Traduit de l’occitan par l’auteur. Édition bilingue.
Né en 1923 dans les Landes, Bernard Manciet est fonctionnaire du Quai d’Orsay jusqu’en 1955 ; c’est par le biais d’une réflexion sur l’effondrement de l’Allemagne qu’il retrouve la lande comme lieu fondamental de sa poésie et le gascon comme son moyen d’expression privilégié.
Il est l’auteur d’une œuvre considérable en occitan et en français qui s’impose par sa seule force comme l’une des plus hautes, des plus abouties de notre époque. Poésie de grand large et d’images fulgurantes. Cette œuvre immense, il l’a construite patiemment depuis vingt ans sans jamais se préoccuper de l’existence sociale de ses écrits. Fable sera le dix-septième titre de Manciet publié par les Éditions de l’Escampette.
Resté inédit depuis vingt-cinq ans, Fable était installé dans la « mytho-logie » de Manciet, comme Éloges de la rose ou Odes… La traduction de l’occitan, effectuée par l’auteur, est davantage une réécriture qu’une
traduction. Comme toujours avec Manciet !

Paru le 12 avril 2005

Éditeur : L’Escampette

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Guennadi Aïgui

« Un peu »

bonheur ? – « Un peu »
béatitude – « Un peu » :

ô murmure : comme vent – du soleil :

de pain – un peu… et de lumière du jour… –

et du petit bruit des hommes
comme d’une nourriture – pour la Mort prête… –

que nous la rencontrions paisiblement
comme si nous étions tous toujours sur tout seuil –

en fraternelle souffrance… –

ô notre liberté !… – lueur d’âme :

simple :

« Un peu »
1975

Aïgui, « Un peu », Festivités d’hiver, traduit du russe par Léon Robel, Les Éditeurs français réunis, 1978.