« Fabulation »

« Cela » : qui « ne dit ni ne cache », mais dispense des signes, des signaux, des appels. Et nous met en mouvement d’écriture.

Sylvie Germain, « Fabulation », Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.

Poème
de l’instant

Paralipomènes

je te rétine / dans mon souffle / tu t’iris /

je t’écris /

tu me penses

Ghérasim Luca, 1913-1994, Paralipomènes , Éditions Le Soleil Noir, 1976.