Fayard

Contre un Boileau

1er février 2015

Contre un Boileau

« Jamais la théorie ne fera pratiquer. » « Il y a une idée dans ce qui est fait. » Contre un Boileau refait en prose l’art poétique enveloppé dans des poèmes. C’est une théorie intérieure et exposée, « sentimentale », qui voit des possibles modernes, raccorde au battement de l’époque pour compromettre l’ordre des choses.
Répondant à une « commande philosophique », j’essaie de reconstituer le procès du poème et d’articuler des notions induites avec le temps. À défaut de préceptes purs, l’élaboration de la pensée (…)

Poème
de l’instant

Une tristesse bleue et grise

Évidemment l’orgueil et la trouble passion
Les papiers arrachés, bien sûr, les volets clos
Les livres sans mémoire et presque à l’abandon
L’étui de ton violon fermé comme un sanglot
Mais penser à tes gestes carrés vers les miens
La presque cruauté, la langueur infinie
Le rire en plein désir et les larmes à la fin
M’ont fait aimer la mort et préférer la vie

Sarclo, Une tristesse bleue et grise, « Éloge d’une tristesse », Côtes du Rhône Productions, 1992.