Femme Phénoménale

Maya Angelou, Elizabeth Catlett

Auteur : Maya Angelou

Femme Phénoménale

Poème-objet créé par de Vahram Muratyan. Traduction de Santiago Artozqui.

Femme phénoménale est un mot d’ordre, un cri adressé au monde, un mantra. Maya Angelou (1928-2014) a été reconnu, de son vivant, comme l’une des grandes voix américaines du XXe siècle. Tour à tour chanteuse, danseuse, actrice, militante des droits civiques, poète, écrivaine, enseignante et réalisatrice, elle n’a cessé de se battre pour sa liberté de femme africaine-américaine, contre les stéréotypes de genre et les préjugés raciaux. « Femme phénoménale », son poème fétiche, est un manifeste pour une féminité décomplexée, une ode à la joie de vivre, la revanche souriante d’une petite-fille d’esclave. La grande Maya Angelou l’entonnait à chaque apparition publique, avec l’humour et la détermination qui la caractérisaient.

Première femme noire diplômée des beaux-arts aux États-Unis, en 1940, Elizabeth Catlett (1915-2012) était, elle aussi, une pionnière. Quand Maya Angelou fit sa connaissance à Mexico, elle la qualifia de « reine des arts » : toutes deux partageaient le même engagement envers leur communauté et souhaitaient lui offrir des modèles féminins empreints de force et de générosité. Ce poème-objet bilingue, création de Vahram Muratyan, rassemble les œuvres de Maya Angelou, « Femme phénoménale » (traduction de Santiago Artozqui), et d’Elizabeth Catlett, There Is a Woman in Every Color. Dans le climat que l’on observe aujourd’hui aux États-Unis, il résonne comme un mot d’ordre pour la défense des droits des femmes.

Paru le 10 novembre 2022

Éditeur : Seghers

Poème
de l’instant

Carol Vanni

Le jardin des hommes

Moi je ne sais pas ce que je fais dans ma vie. Je ne me suis pas beaucoup mis en colère. Pas mon truc. Avoir de la colère, se mettre en colère, c’est pas pareil. J’ai du mal à me mettre en colère, n’empêche que j’ai des colères.

Carol Vanni, Le jardin des hommes, Esperluète Éditions, 2022.