Figurations de l’image

Auteur : Anne-Marie Albiach

Figurations de l'image

Vingt ans précisément après la publication de Mezza Voce (réédité en 2002), Figurations de l’image est le troisième grand recueil d’Anne-Marie Albiach. Cette parution vient rompre un long silence, un éloignement hors du « théâtre de l’écriture » qu’est, pour l’auteur, la poésie. La première partie de l’ouvrage réunit plusieurs textes, parus au fil des années antérieures. Mais l’essentiel du volume est
constitué par un long poème composé récemment : L’excès : cette mesure qui marque sans doute une étape nouvelle, et comme l’ouverture d’un champ plus lumineux dans le cours de son œuvre : les vers, les strophes brèves y ont l’éclat et le tranchant du verre, dévoilant et dissimulant à la fois le récit muet qui hante la poésie de l’auteur, avec la concision narrative et l’illumination prosodique, dont elle a le secret.

Paru le 1er mars 2004

Éditeur : Flammarion

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.