Flammarion

Contact

collection Poésie

75013

Paris

Opus 100

5 mars 1996

Opus 100

Ce qui apparaît dans les empreintes
Peut être la durée
Peut être l’instant
Cependant La forêt arrête le mouvement
Que forme une autre écriture

Poème
de l’instant

Épître V

Pour moi, sur cette mer qu’ici-bas nous courons,
Je songe à me pourvoir d’esquif et d’avirons,
À régler mes désirs, à prévenir l’orage,
Et sauver, s’il se peut, ma raison du naufrage.

Nicolas Boileau, Épître, « Épitre V », 1676.