Gallimard

Editions de Poésie (collection Blanche, La Pleïade, L’arbalète, Folio…)
Poésie étrangère
Poésie contemporaine (collection Poésie/Gallimard)
Poésie pour la jeunesse (Gallimard jeunesse, "enfance en poésie)
Poésie classique…

Collection Poésie/ Gallimard
« Poésie/Gallimard » est une collection au format poche de recueils poétiques français ou traduits. Chaque volume rassemble des textes déjà parus en édition courante — tantôt du catalogue Gallimard, tantôt du fonds d’autres éditeurs —, souvent enrichis d’une préface et d’un dossier documentaire inédits.

LES 61 AUTEURS PUBLIÉS EN « POÉSIE/GALLIMARD » DE LEUR VIVANT (HORS ANTHOLOGIES)
Adonis — Andrade — Aragon — Bobin — Bonnefoy — Borges — Bosquet — Boulanger — Butor — Caillois — Césaire — Char — Darwich — Deguy — Du Bouchet — Dupin — Follain — Fombeure — Frénaud — Gaspar — Glissant — Goffette — Grosjean — Guillevic — Holappa — Jabès — Jaccottet — Jouve — Júdice — La Tour du Pin — Leiris — Luca — Macé — Mallet — Morand — Neruda — Noël — Novarina — Oster — Paz — Pichette — Pieyre de Mandiargues — Ponge — Queneau — Ramos Rosa — Réda — Roche — Roubaud — C. Roy — Sabatier — Saint-John Perse — Schehadé — Soupault — Stéfan — Tardieu — H. Thomas — Torreilles — Valente — Velter — Verheggen — Yourcenar

et 13 éditions bilingues

Nombre de parutions par an : 15

Contact

3 - 5 rue Sébastien Bottin

75007

Paris

Vol en V

19 mai 2022

Vol en V

Ce recueil de poèmes en vers libres s’inscrit sous le signe de l’envolée, du mouvement, du changement dans l’espace et dans le temps. À l’image des oiseaux, le poète ne cesse de bouger, de chercher ailleurs une terre plus propice à ses désirs et à ses rêves ; à l’image du caméléon, il aime à se couler dans les paysages d’ici et d’ailleurs, à s’identifier aux êtres qu’il rencontre, afin de comprendre « l’Autre », de vibrer avec lui, et de vivre mieux. Tout en rêvant la tête en bas aux antipodes, il arpente le (…)

Un peigne pour Rembrandt et autres fables pour l'œil

19 mai 2022

Un peigne pour Rembrandt et autres fables pour l’œil

Cet ensemble de courts poèmes en prose revient, avec plus de naturel et plus de liberté encore que dans les vers des précédents recueils, sur un des thèmes de prédilection de l’auteur : la peinture. Le poète s’y attache à redéfinir avec des images neuves et parlantes tous les éléments qui la constituent : la couleur, l’espace, le temps… Chemin faisant, il remonte les siècles et les peintres, du Tintoret à Soulages, en passant par Rembrandt et quelques autres, et en renouvelle l’approche avec une qualité (…)

Séculaires

21 avril 2022

Séculaires

Alternant poèmes lyriques et proses musicales, Séculaires fond magnifiquement l’autobiographie nostalgique mais sans complaisance aucune, aux mouvements de l’histoire, à ces ressacs dont le passage au XXIe siècle a donné l’exemple. À l’inquiétude intime d’une conscience déchirée entre le désenchantement et la volonté de ne pas s’y perdre répondent une secrète révolte et la persistance têtue de l’espoir d’un temps rajeuni. Tout cela est dit simplement, au plus près du sentiment, mais dans une langue poétique (…)

Sensations du combat

18 avril 2022

Sensations du combat

Dans Sensations du combat, Anna Ayanoglou continue de mêler sa petite musique intime à la puissance d’écriture toute en retenue et en éclats qui était à l’œuvre dans Le fil des traversées, son premier recueil. L’auteure s’inspire d’une réalité dont elle se saisit pour ne plus la lâcher : la vie, la vraie, voilà la matière qui importe. Et les mots pour ordonner le chaos.
Ne nous y trompons pas, Anna Ayanoglou mène une lutte permanente face aux défis de la vie : le carcan des discours simplistes, la fadeur du (…)

Poèmes choisis

7 avril 2022

Poèmes choisis

« L’œuvre de Cabral est l’une des plus influentes dans la poésie moderne brésilienne. Il a profondément marqué, par son originalité, par la rigueur poétique et éthique de ses vers, les poètes brésiliens de la seconde moitié du XXe siècle. Écrivain populaire (ses vers ont été mis en musique par Chico Buarque, et Caetano Veloso se réclame volontiers de lui), il est aussi reconnu comme un immense poète par ses pairs et la critique. Nous espérons, avec ce recueil, faire découvrir aux lecteurs de langue française (…)

Le temps liquide

29 mars 2022

Le temps liquide

Comment ne pas être ému par Le voyage de Clermont-Ferrand, en point d’orgue du recueil, rencontre dans un train où se joue ce vertige d’identités jusqu’au deuil du fils aimé ? Et au mot du jeune Oumar qui passe au "tu" comme un fils nouveau ou ressuscité ? Juste avant le cauchemar où l’auteur voit son squelette sortir de sa propre peau, comme dans une vanité quotidienne. La veine autobiographique palpite dans ces récits, et dans le dernier, avec le nom même de Nimrod…
Le premier récit, à Venise où (…)

Toutes affaires cessantes

10 mars 2022

Toutes affaires cessantes

Le plus remarquable chez Henri Droguet, c’est l’ampleur du souffle (un peu comme les vents à Saint-Malo), l’inventivité et la puissance de la voix. Des textes de ce style se prêteraient admirablement à la récitation à voix haute. On y perçoit d’emblée le fracas de la mer contre les rochers, la césure des lames glacées, la ruée des vents dans les voiles dont les poèmes en vers libres épousent le mouvement ; on y hume l’odeur d’iode aussi bien que le pestilence des « entrailles du port ». Il y a des portraits (…)

L'espace entre l'éclair et le tonnerre

9 mars 2022

L’espace entre l’éclair et le tonnerre

Prenant le contre-pied de l’épigraphe de Blaise Pascal qu’il a choisie : "L’éloquence continue ennuie", Claude Minière invoque l’orage comme principe de discontinuité et place le lieu essentiel de la poésie dans l’entre-deux, l’espace entre l’éclair et le tonnerre, le peintre et son modèle, la source et la mer, l’émotion première et le poème. "Nous aimons les espaces, écrit-il. Leur éloquence n’est pas continue" ; ils permettent la mise en œuvre, à coups de poèmes brefs et tendus, d’une interrogation (…)

Averno

3 mars 2022

Averno

Averno. Petit lac volcanique à l’ouest de Naples. Chez les Anciens, il est considéré comme une entrée des Enfers, lieu de passage entre deux mondes. C’est là que Perséphone jeune fille fut enlevée par Hadès, et qu’elle quitta défi nitivement l’enfance. Revisitant l’histoire de Perséphone et de sa mère la déesse Déméter, Louise Glück compose un recueil entremêlant brillamment plusieurs fils narratifs, où le mythe et l’ordinaire se confrontent et se confondent. Les voix multiples qui habitent ces poèmes creusent (…)

CAR LA DOUCEUR DE VIVRE EST PÉRISSABLE

3 mars 2022

CAR LA DOUCEUR DE VIVRE EST PÉRISSABLE

En musique, on parlerait de mode mineur, celui qui correspond au blues, et, dans l’écriture, au spleen. Ces poèmes font entendre toutes les nuances de cette mélancolie sans tristesse ; et puis « Quoi/de plus beau qu’une illusion », et qu’importe après tout que les musiciens pleurent puisque la musique qui naît de leurs chagrins vous envoûte et vous bouleverse l’âme.

Poème
de l’instant

Yves Buin , Zéno Bianu

Santana de toutes les étoiles

Je viens de tellement si loin
marchant sur les hauts fonds
les nerfs chargés de flambeaux
je viens de plus que là-bas
je joue jusqu’aux lèvres de mes mots
je salue tous mes morts
j’ouvre
l’atelier des nuits scintillantes

Zéno Bianu & Yves Buin, Santana de toutes les étoiles, Le Castor Astral, 2020.