Gare Maritime 2012

Auteurs : Lucien Suel, Charles Pennequin, Cole Swensen

<i>Gare Maritime 2012</i>

Gare Maritime 2012 permet de faire connaissance avec les auteurs Anne Kawala, Armée Noire avec Cécile Richard, Charles Pennequin, Antoine Boute et Quentin Faucompré, Jacques Abeille, Vincent Tholomé, Yves Di Mano, la collection Extraction, Matthieu Gosztola, Iskandar Habache, Dominique Meens, Vannina Mæstri, Lucien Suel, Ivar Ch’Vavar, Pascale Bouhénic, Daniel Pozner, Sandra Moussempès, Jacques-Marie Bernard, Louis-Michel de Vaulchier, Hubert Dupont, Carole Bonneau, Antoine Mouton, Wilfried Wendling, Médéric Collignon, Sandrine Gironde, Franck Doyen, la revue Passage d’encres, Jacques Henri Michot, la revue Boxon avec Julien d’Abrigeon, Patrice Luchet, Gilles Cabut et Cosima Weiter, Cole Swensen.

Les présentations sont de Frédéric Laé (auteur et plasticien), Guénaël Boutouillet (auteur), Jean-Damien Chéné (poète), Alain Girard-Daudon (libraire), Sophie G. Lucas (poète), Bernard Bretonnière (auteur).
Portraits photographiques par Phil Journé…

17 euros

Paru le 1er juin 2012

Éditeur : Maison de la Poésie de Nantes

Genre de la parution : Revue

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.