Gare maritime 2015

Auteur : Zéno Bianu

Gare maritime 2015

Gare maritime 2015 vous donne à lire et à entendre Valère Novarina, Charles Robinson, Claude Favre & François Corneloup, Zéno Bianu & Hélène Labarrière, Gilles A. Tiberghien, Stéphane Crémer, Yu Jian, Anne Waldman & Will Guthrie, Samuel Rochery & Cyril Secq, François Matton, Anne-Laure Pigache, Mathias Richard, Patrick Beurard-Valdoye, Marie Borel, Philippe Jaffeux, Stéphane Batsal, Fabienne Raphoz, Christine Montalbetti, Marie de Quatrebarbes, Michaël Glück & Maguelone Vidal, Frédéric Barbe, Sophie Amiard et Glenn Marzin, Christine Bloyet, Erell Latimier, Laurent Huron & Fabrice Lhoutellier, Delphine Bretesché, Isabelle Sbrissa, Sarah Kirsch, Mikael Vogel, Le Bleu du ciel, Véronique Vassiliou, Héros-Limite, Christophe Rey, Plaine Page, Ritta Baddoura, La Barque, Jacques Sicard, Revue Espace(s), Albane Gellé, Éric Suchère.

Portraits photographiques par Phil Journé.

Paru le 1er juin 2015

Éditeur : Maison de la Poésie de Nantes

Genre de la parution : Revue

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.