Gauguin, le dandy sauvage

Auteur : Olivier Apert

Paul Gauguin, avec Cézanne, s’avance comme le maître de l’art moderne, l’inventeur du droit de « tout oser » en peinture, le créateur d’une beauté nouvelle. Mais Gauguin ne s’avance pas seulement vers nous en tant que peintre : c’est aussi un écrivain – et des plus passionnants. Le cœur même de ce livre le présente sous cet aspect inédit – l’artiste Gauguin éclairé, explicité par Gauguin l’écrivain. Sa correspondance, ses articles, ses livres, du plus connu (Noa Noa) aux moins fréquentés (Racontars de rapin, Avant Après), exposent avec cohérence la pensée picturale de l’artiste.
Enfin, parcourant la vie aventurière de Gauguin, Olivier Apert éclaire les facettes de l’homme, du matelot à l’agent de change, du barbare raffiné à l’indigent subversif, en présentant les grandes étapes de l’œuvre et les rencontres décisives (Emile Bernard, Van Gogh…), sources de conflits, de drames, de combats et de création.

Olivier Apert est poète, essayiste, dramaturge, librettiste et traducteur. Membre du comité de la revue Po&sie. Il a publié plusieurs essais et livres de poèmes. Ses œuvres de théâtre et d’opéra ont été portées à la scène et il a co-écrit des pièces chorégraphiques.

Paru le 1er juin 2012

Éditeur : Infolio

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.