Gérard Pfister

Gérard Pfister est né en 1951 d’une famille qui, du côté paternel, était établie à Colmar de longue date. Du côté maternel, les activités sont tournées vers les pierres précieuses, en relation avec le milieu diamantaire néerlandais. C’est ainsi qu’il est en proche parenté avec la famille d’Etty Hillesum.
Il soutient en 1975 une thèse de doctorat sur le poète dadaïste Pierre de Massot. Dada, en filiation avec la mystique rhénane, demeurera tout au long de son travail un point de repère essentiel et constant.
Du nom d’une montagne où il possédait alors une maison de berger, face au Mont Ventoux, il crée en 1975 avec quelques amis les éditions Arfuyen dont il assurera sans interruption la direction littéraire.
Nombreux voyages en Italie mais aussi également en Turquie, vers laquelle il est tourné par des liens familiaux. Il a réalisé également de nombreuses traductions de l’allemand, de l’anglais, de l’italien et du turc. Il partage son temps entre Paris, Strasbourg et les Hautes-Vosges alsaciennes.

Bibliographie

Auteur d’une douzaine d’ouvrages de proses et de poésie (parus chez Lettres vives, Opales et Arfuyen), dont :

  • Le tout proche, 2002
  • Blasons du corps limpide de l’instant, 1999
  • Naissance de l’invisible, 1997
  • Aventures, 1979
  • Les chiens battus, 1977

    Roman

  • Le Livre des sources , aux Éditions Pierre-Guillaume de Roux, 2013