Gestuaire des sports

Auteur : Charles Dobzynski

<i>Gestuaire des sports</i>

Le poète Charles Dobzynski s’est engagé dans une entreprise hors du commun : consacrer un grand livre, au souffle épique, à l’ensemble des pratiques sportives olympiques.
Rares sont les poètes, français et contemporains, à s’être aventurés sur ce terrain. Charles Dobzynski va, avec un beau sens de la provocation, au-devant de cette rencontre inhabituelle ; et de cette confrontation entre le corps en mouvement et le verbe poétique naissent des images heureuses et inattendues, de vraies gerbes de métaphores qui renouvellent le langage poétique en élargissant sa sphère d’action. Cet hommage au geste sportif, à l’exploit des héros du stade et de la piste, par lequel le poète rejoint la passion populaire, n’est pas exempt d’humour, ni parfois de verve satirique à l’égard de certaines dérives du sport spectacle et marchandise.

Paru le 1er octobre 2006

Éditeur : Le Temps des cerises

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.