Grand Prix national de Poésie


Créé en 1981 par le ministère de la Culture et de la Communication, le Grand Prix national de la poésie a récompensé chaque année, jusqu’en 1996, un poète de langue française pour l’ensemble de son œuvre. Il a été réinstitué en 2012.

Site internet

Lauréats :

  • 1981 - Francis Ponge
  • 1982 - Aimé Césaire
  • 1983 - André du Bouchet
  • 1984 - Eugène Guillevic
  • 1985 - André Frénaud
  • 1986 - Jean Tortel
  • 1987 - Edmond Jabès
  • 1988 - Jacques Dupin
  • 1989 - Michel Deguy
  • 1990 - Jacques Roubaud
  • 1991 - Bernard Heidsieck
  • 1992 - Bernard Noël
  • 1993 - Yves Bonnefoy
  • 1994 - Lorand Gaspar
  • 1995 - Philippe Jaccottet
  • 1996 - Dominique Fourcade
  • 1997 - non décerné
  • 1998 - intégré dans le Grand prix national des lettres
  • 2012 - Anne Perrier
  • 2013 - Claude Vigée
  • 2017 - Franck Venaille

Poème
de l’instant

Charles Baudelaire

Petits poèmes en prose

Votre œil se fixe sur un arbre harmonieux courbé par le vent ; dans quelques secondes, ce qui ne serait dans le cerveau d’un poëte qu’une comparaison fort naturelle deviendra dans le vôtre une réalité. Vous prêtez d’abord à l’arbre vos passions, votre désir ou votre mélancolie ; ses gémissements et ses oscillations deviennent les vôtres, et bientôt vous êtes l’arbre. De même, l’oiseau qui plane au fond de l’azur représente d’abord l’immortelle envie de planer au-dessus des choses humaines ; mais déjà vous êtes l’oiseau lui-même.

Charles Baudelaire, Petits poèmes en prose, « Le Théâtre de Séraphin », 1868.