Grandir

Maisons poèmes de Valérie Linder

1er avril 2012

Maisons poèmes de Valérie Linder

"Il est un monde où il suffit d’ouvrir un livre
pour habiter quelque part"

Poème
de l’instant

Isabelle Baladine Howald

Fragments du discontinu

Je soliloque

la voix n’est pas ce que j’oublie
la voix dans mon oreille
cet objet de désir la voix

voix d’autre voix de toi
unique et que je ne peux caresser

Isabelle Baladine Howald, Fragments du discontinu, Éditions Isabelle Sauvage, 2020.