Grasset Jeunesse

Depuis 1973, Grasset-Jeunesse publie des titres de qualité, qui accompagnent et se transmettent. Ouvrages de fonds devenus incontournables, comme en témoignent les merveilleux albums de Peter Sis, Pierre Gripari et Raymond Briggs, ou nouveautés qui s’imposent comme de nouveaux classiques, comme Le Yark ou La Boulangerie de la rue des dimanches, voici une sélection de beaux livres à offrir et à partager, pour le plaisir de tous !

Contact

61 rue des Saints-Pères

75006

Paris

Émerveillements

20 mars 2019

Émerveillements

"Éveil", "traces", "la couleur du temps", "ricochets"…
Des saynètes comme autant de moments de vie, où l’on regarde, s’interroge, grandit, avance, stagne, ou rebondit…
À travers un texte et illustrations épurés, des couleurs douces et une mise en pages poétique et graphique, ce très bel album aux influences asiatiques, écrit et illustré par Sandrine Kao, mêle questionnements, doutes, vie et amitié, pour regarder, s’interroger, s’aimer.
Lire un extrait
Souvent, on se pose des questions, sans avoir de (…)

Mon oiseau…

6 mars 2019

Mon oiseau…

Illustrations Marlène Astrié.
Lorsqu’un enfant parle du lien particulier qui l’unit à un oiseau devenu son ami, c’est avec ses mots à lui, ses interrogations, et surtout beaucoup d’amour. Nous partageons ici ses réflexions sur la singularité et la beauté de l’attachement et de l’amitié, le désir de possession qui en découle parfois, le respect de la liberté de chacun. Comme dans Le Petit Prince, après la magie de la rencontre, il faut s’apprivoiser, accepter de ne pas toujours se comprendre, cultiver les (…)

La Balade de Koïshi

20 février 2019

La Balade de Koïshi

Illustrations Cécile Hudrisier.
Au fil des saisons, Koïshi avance, découvre et rencontre comme on grandit. Le texte épuré d’Agnès Domergue et les légères aquarelles de Cécile Hudrisier se déploient dans un beau livre accordéon, dont les extrémités peuvent se rejoindre, et ainsi raconter le voyage de Koïshi à travers les saisons et le cycle de la vie. Ce beau livre atypique peut se lire de deux façons : par double page, mais aussi en le dépliant comme une grande frise : le moment de lecture ainsi créé (…)

Moi j'irai dans la lune et autres innocentines

27 novembre 2017

Moi j’irai dans la lune et autres innocentines

Illustrations d’Emmanuelle Houdart.
Voici une édition merveilleusement illustrée par Emmanuelle Houdart des célèbres "poèmes pour enfants et quelques adultes" de René de Obaldia ! Des textes rythmés, poétiques et grinçants, qui racontent avec humour les choses et les rêves de la vie. Depuis 1969, la première édition, le succès des Innocentines ne s’est pas démenti. Les livres de classe en ont retenu les plus avouables (l’innocence n’est pas toujours sûre !), et des bataillons d’écoliers savent (…)

Mes endroits à moi

25 octobre 2017

Mes endroits à moi

Traduit par Christian Demilly.
La maison, la serre, la caserne des pompiers, la bibliothèque, le planétarium… Une petite fille nous emmène dans ses endroits à elle, ceux qu’elle aime. Tour à tour exploratrice, cosmonaute, observatrice ou aventurière, elle s’approprie ces endroits en y portant le regard de l’enfance, et nous interroge sur notre rapport aux lieux que nous fréquentons, aux objets dont nous nous entourons, à l’architecture dans laquelle nous évoluons… Un très beau voyage graphique au coeur (…)

Valse de Noël

25 octobre 2017

Valse de Noël

Illustrations Nathalie Choux
Cette valse, écrite en 1955 – longtemps restée dans les tiroirs de Boris Vian – nous convie à une ronde joyeuse et bigarrée où l’on retrouve pêle-mêle des enfants sages, des dames de provinces, des bébés roses, des travailleurs, des clochards, des soldats… Toute une humanité réunie en ce jour particulier, et que l’auteur fait danser lors de saynètes qui jouent sur l’humour et l’accumulation loufoque. Fidèle à lui-même, Boris Vian en profite aussi et surtout pour faire de ce (…)

Petit jardin de poésie

30 août 2017

Petit jardin de poésie

Illustrations d’Ilya Green et traduction de Christian Demilly
Dans ce nouveau titre de La Collection, les regards de Robert Louis Stevenson et d’Ilya Green se rencontrent délicieusement pour ajouter de la magie à la poésie de moments enfantins. Avec force et douceur, tendresse et délicatesse, leurs univers donnent corps aux rêves de l’enfance et son pouvoir de voyager en restant immobile.
Un pur délice, à lire, relire, réciter, recréer les yeux fermés… Pour tous ceux qui ont gardé leur âme d’enfant. (…)

Tant pis pour la pluie !

30 août 2017

Tant pis pour la pluie !

Illustrations par Lucia Calfapietra
Alternant les vues de l’intérieur et de l’extérieur d’une maison,Tant pis pour la pluie ! se déroule comme une comptine, calée sur la petite musique de l’eau qui tombe, tombe sans interruption. Dans la maison, on s’ennuie… Mais dehors, la vie bat son plein, des enfants jouent ! Et si on allait faire une partie de chat mouillé sous la pluie ? Oh oui ! Que cette journée est jolie (…)

Le souffle de l'été

24 mai 2017

Le souffle de l’été

Illustrations Anaïs Massini
Le souffle de l’été, la chasse aux étoiles filantes, la plongée sous-marine, le grand vent…
Au fil de quatre histoires d’amitié, de petits et grands bonheurs d’été, Kimi et Shiro renforcent leur relation faite de petits rires, d’attente, de promesse, de jeux, de partage. La force de l’amitié qui les lie est aussi magique que les étoiles filantes, la danse des cerfs-volants les jours de grands vents, ou le palais du facteur cheval qu’ils construisent sur le sable…
Lire un (…)

Histoires naturelles

9 novembre 2016

Histoires naturelles

Illustrations Jean-François Martin
Dans ses Histoires Naturelles, Jules Renard dessine avec humour et poésie un portrait de la faune et la flore qui l’entourent. Le titre fait d’abord songer à un ouvrage savant, mais le pluriel est là pour nous rappeler que ce sont bien des histoires que l’on nous raconte ; il ne s’agit pas ici de l’œuvre d’un scientifique, mais de celle d’un écrivain au regard singulier, au cœur tendre et à l’esprit vif. Jules Renard observe, et cette observation se teinte tour à tour (…)

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.