Grèges

Contact

14 rue Émile zola

34000

Montpellier

Ailleurs est aujourd'hui

1er mars 2016

Ailleurs est aujourd’hui

L’œuvre de Krzysztof Siwczyk, né en 1977, rappelle le travail de l’architecte, mais sur un mode paradoxal, un édifice qui ne s’expose pas comme construction achevée. Cette poétique repose d’une part sur l’exploitation des items les plus simples de la langue, les plus prosaïques, d’autre part sur une utilisation des concepts logico-philosophiques visant à la démythification de nos propres récits et croyances, de nos représentations culturelles. L’architecture de l’œuvre se propose comme une dé-création (…)

Légendes posthumes de Charles Racine

1er septembre 2013

Légendes posthumes de Charles Racine

Edition établie par Frédéric Marteau et Gudrun Racine
Avec une préface d’Yves Peyré.
"quand le poète
souscrit à son signe
il retombe de sa mort
puits sans fond
que regagne l’eau"

<i>& ferrailleurs</i>

1er janvier 2009

& ferrailleurs

& ferrailleurs rassemble des textes aux formes variées, écrits entre 2002 et 2006, et dans lesquels l’auteur rend systématiquement compte d’expériences de lecture sur le mode du dialogue, de la réponse, de l’hommage ou de la prolongation. L’hypothèse thématique qui semble tenir le livre dans sa totalité, serait que le vers « sait » lire, qu’il est lecteur et tout chargé d’échos, que lire le fait être. Et qu’il y a toujours une « actualité » sensible de l’intempestif. C’est un ensemble moins violent, (…)

L'écharde suivi de Moi et de Ailleurs d'Ewa Lipska

1er mai 2008

L’écharde suivi de Moi et de Ailleurs d’Ewa Lipska

MOI, AILLEURS, L’ÉCHARDE sont les trois derniers recueils d’Ewa Lipska. Elle y développe, avec une ironie qui tient à distance tout pathos, la possibilité du bonheur et la joie d’exister en dépit de la violence, la solitude, la mort, le mal. Dans ces trois recueils, la dérision n’a pas disparu, mais le ton change pour laisser plus de place à une forme de bienveillance et d’amour de la vie tout concentré sur l’observation des changements de la société, tels l’omniprésence de l’ordinateur, l’accélération (…)

Le titre du tableau peint par Klein de Bo Carpelan

1er décembre 2007

Le titre du tableau peint par Klein de Bo Carpelan

Le Titre sur le tableau peint par Klee, paru en 1999, est un ensemble de 99 poèmes en prose, de longueur homogène, souvent une dizaine de lignes, qui relatent des expériences d’enfance, amusées ou teintées de nostalgie, en relation, imaginaire, avec des tableaux de Paul Klee. Les textes et les peintures convergent vers une sorte de lieu imaginaire commun, plus qu’ils ne s’illustrent réciproquement. On retrouve par ailleurs les constantes de l’univers carpelanien dans ces textes : l’attention au (…)

Du soleil, de l'histoire, de la vision de Eleni Sikelianos

1er septembre 2007

Du soleil, de l’histoire, de la vision de Eleni Sikelianos

Le projet de sélection choisie regroupe des poèmes extraits, avec l’aval de l’auteur, de deux de ses recueils de poésie : Earliest Worlds (2001), et The California Poem (2004).

Le Traitement des circonstances de Jean-Paul Chague

1er septembre 2007

Le Traitement des circonstances de Jean-Paul Chague

"Le Traitement des circonstances poursuit la tentative d’épuisement d’un dispositif simple : partir d’un octosyllabe et y ajouter 10 lignes. Il s’agit d’embrasser tout ce qui passe : écriture fragmentaire et délibérément faite de disparates, énoncés divers, propos rapportés ou inventés, citations qui stationnent un instant et s’affectent distanciées. La dispersion même est assumée. Le « ce qui arrive » pris « comme il arrive » : formule quasi stoïcienne. Cela ne va pas sans menus écarts, éclats agrammaticaux. (…)

L’Usage ancien de la pierre de Ray DiPalma

1er juin 2007

L’Usage ancien de la pierre de Ray DiPalma

Traduit de l’américain par Vincent Dussol
’Usage ancien de la pierre est la première de trois œuvres à charpente diaristique composées par Ray DiPalma durant la dernière décennie. Ont suivi Jihadgraphy (2002) et An August Daybook (2005). Timide dans ce premier livre, la place du visuel s’affirmera ensuite. La structure à semblance de quotidienneté se prête peut-être à cette fusion des deux pans de la création de DiPalma, à la fois poète et artiste graphique depuis ses débuts. Au fil des entrées, on lit le (…)

Lisières de givre de Tarjei Vesaas

1er juin 2007

Lisières de givre de Tarjei Vesaas

Lisières de givre est une anthologie composée à partir des onze recueils publiés par Vesaas, tout en incluant également des poèmes de jeunesse, comme d’autres posthumes. Elle reprend les textes les plus importants de son œuvre, dont certains ont une valeur déclarée d’art poétique. La composition du recueil s’efforce en outre de refléter les différents genres pratiqués par l’auteur (de la suite, au poème bref, en passant par le poème en prose), et de rendre justice à sa palette tonale, ainsi qu’à l’ampleur de (…)

Poème
de l’instant

La panthère des neiges

L’affût commande de tenir son âme en haleine. L’exercice m’avait révélé un secret : on gagne toujours à augmenter les réglages de sa propre fréquence de réception. Jamais je n’avais vécu dans une vibration des sens aussi aiguisée que pendant ces semaines tibétaines. Une fois chez moi, je continuerais à regarder le monde de toutes mes forces, à en scruter les zones d’ombre. Peu importait qu’il n’y eût pas de panthère à l’ordre du jour. Se tenir à l’affût est une ligne de conduite. Ainsi la vie ne passe-t-elle pas l’air de rien. On peut tenir l’affût sous le tilleul en bas de chez soi, devant les nuages du ciel et même à la table de ses amis. Dans ce monde il survient plus de choses qu’on ne le croit.

Sylvain Tesson, La panthère des neiges, Éditions Gallimard, 2019.