Gros Textes

Contact

Place du village

05380

Châteauroux Les Alpes

Noms communs, deuxième vague

1er avril 2010

Noms communs, deuxième vague

Internet
illusoire maison
ouverte à tout-va
infernale demeure
dont des milliers de personnes
possèdent la clé
on y avance à tâtons
certains cherchent les interrupteurs
d’autres les bougies les fusibles
on y fait de curieuses rencontres
on y entend des bruits bizarres
on ne sait plus qui habite là
dans les annexes ou sous les combles
des gens passent
se croisent sans se voir
des gens des individus
mais jamais des (…)

Cairns 6

1er mars 2010

Cairns 6

L’oiseau
que je vois
brindille après miette
se satisfaire de sa vie
Le prunier
que je vois
pétale après feuille
se satisfaire de sa vie
L’humaine
que je suis
ruisseau après rocher
grimpe s’installer
au milieu des nuages
Serai-je un jour d’éternité
parfaitement satisfaire…"
Béatrice Machet

Inzeste

1er janvier 2010

Inzeste

toujours à refaire au bout
du tunnel l’air
frais au trou de la vieille
viande d’amour quel poids
par pelletées s’en défaire
sans fin creuser
quelle tombe ainsi
du dehors renversé
au-dedans du labyrinthe
intestin
Se défaire ou la défaire : l’écriture de Mathias Lair travaille une alternative où l’un est dans l’autre de l’un — pour le pire qui serait aussi le meilleur de la mère (…)

Journal du Houx vert et de la bruyère

1er novembre 2009

Journal du Houx vert et de la bruyère

"Je ne suis pas partie dans les pâleurs de l’aube. J’ai vu l’or du couchant et senti le mal dans mon dos à creuser le terreau humide, j’ai sali mes mains dans cette terre lourde et épaisse."
[…]

Cairns 5

1er octobre 2009

Cairns 5

Cairns 4

1er mars 2009

Cairns 4

Numéro spécial de la revue Cairns consacré à l’humour. Poèmes proposés par des auteurs de la Charte des auteurs et illustrateurs.
"Dans RIRE
j’aime lire l’IRE
L’R premier
qu’on se donne
pour la forme
les grands éclats sonores
me touchent moins
J’aime mieux le sourire
ou bien le rire si doux
si fou
si éloquent
des yeux."
François David

L'animal poétique et ses munitions

1er novembre 2008

L’animal poétique et ses munitions

"L’impuissance 1
La somptueuse image
celle que vous attendez et qui ne vient jamais.
La somptueuse
qui ne cesse de ramper sous la voûte de votre tête
comme une hermine souple insaisissable
au crayon lasso
Lassé
lacet
que vous lancez
dans tous les coins de votre imaginaire
en vain."

Cairns n°3

1er septembre 2008

Cairns n°3

Article sur Pluie d’étoiles et inédits de Jacqueline Held

Cairns

1er janvier 2008

Cairns

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.