Hauts sont les Monts

Auteur : Bernadette Engel-Roux

<i>Hauts sont les Monts</i>

"Hauts sont les monts, sceaux blancs plombant les vals où dort l’effroi des bourgs, Halt sunt li pui e tenebrus e grant, Li val parfunt e eles ewes curant, dans l’ombre hermine de la vallée des toisons de pins noirs et de buis, de bouleaux et de hêtres dociles au cours des eaux - plus bas les aulnes aux pieds noyés, les peupliers, vont nus - désignent le lit creusé, le doigt encre des ravins, les vasques où nous venons laver nos corps navrés, où les bêtes viennent boire quand le printemps fondant névés fait eau de neige précipitée, casses de roches, avalanches de beauté blanche dont gronde le chant, et pâques dans les prairies."

Paru le 1er mars 2009

Éditeur : Corlevour

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.