Henry

Contact

Parc d’activités de Campigneulles-les-Petites

62170

Montreuil

Tri, ce long tri de Philippe Blondeau

1er novembre 2012

Tri, ce long tri de Philippe Blondeau

Comme le dit assez clairement son titre, ce livre n’est pas le résultat d’un projet, mais l’aboutissement d’un tri. Il n’en a pas moins son unité et sa cohérence, ou encore, pour mieux dire, sa légitimité, celles qu’on découvre, presque étonné, quand on se retourne sur soi-même et qu’on retrouve dans un passé déjà diffus les traces prémonitoires de celui qu’on est devenu.

Un cadastre d'enfance - et quelques-unes de ses parcelles -

1er novembre 2012

Un cadastre d’enfance - et quelques-unes de ses parcelles -

Entre cadastre et cadavre
enfant je ne faisais pas
différence
ces deux mots m’étaient
semblablement
mystérieux c’étaient tous deux
des mots de grandes personnes
J’en vins un soir d’espoir rare
à m’illuminer l’âme
à me faire un Noël de mots
CADASTRE DE CADAVRES
comme c’était beau ! -
Plus tard j’appris sa signification :
CIMETIERE

Là où leur chair s'est usée

1er octobre 2012

Là où leur chair s’est usée

"Là où la chair s’est usée
le manche de l’outil
et ce qui comptait
le tranchant de la lame
sur la pierre bise
et de bien refermer l’enclos
l’aiguille dans la broderie
la tasse de la mère
l’assiette de tous les festins
menus objets de vie soudain cassés
maisons qu’on éventre et qu’on éventre et qu’on repeint
d’autres l’ont dit bon à jeter"

Aperçus-Lieux-Traces

1er octobre 2012

Aperçus-Lieux-Traces

"Il en est ainsi des êtres que l’on a connus : leur silhouette, leurs paroles se sont estompées, rideau d’ombres à peine perceptibles.
Ce n’est pas seulement le temps qui a contribué à ce passage au crible mais, peut-être, le peu d’attention portée alors, comme si cette fraternité des corps, des paroles perdurait, inaltérable."

Eloge de la betterave

1er juin 2012

Eloge de la betterave

"Nous grignotons mangeons,
tendrement gloutiques,
puis même nous musarons
médusés, bettelouriques,
la betterave…"
Je dédie ce recueil à tous ceux qui m’ont permis d’approcher et de comprendre la betterave à sucre, je le dédie à la sueur humaine qui s’est insérée en elle, je le dédie aux hommes et aux femmes qui l’ont arrachée, qui en ont fait sucre, je le dédie à ce monde méconnu des planteurs, des râperies (déjà disparu) et des (…)

Oratorio pour les charitables de Bénédicte lefeuvre

1er mai 2012

Oratorio pour les charitables de Bénédicte lefeuvre

"J’ai reçu la griffure
du soleil d’hiver
marché
à pas de lune
sur la poussière
des mots
Le vent
inconsolable
a dressé un mur
murmure perçu
dans l’absence
de ceux qui s’effacent
toujours
trop tôt"

Saule abattu de Philippe Fumery

1er janvier 2012

Saule abattu de Philippe Fumery

"Et ce cri
que poussent les goélands
à grands coups d’ailes,
à l’image de l’effort déployé
la taille de l’espace à affronter,
lâché
tel qu’il nous parvient
renvoyé
en bout de course
déformé
porté abîmé par le vent
les rafales."

L'Eldorado de la Méduse de Jean-Michel Delambre

1er janvier 2012

L’Eldorado de la Méduse de Jean-Michel Delambre

"Les premières pages lues, je ne crois pas qu’on puisse lâcher le livre : on est retenu par cette voix qui dit l’espoir et la détresse d’hommes jetés en contrebande sur les routes par la guerre ou la misère, livrés aux déserts, aux tempêtes, aux passeurs, et qui trouvent parfois en chemin leur destin, un peu de la terre où ils sont nés dans une poche. […]"
Extrait de la préface de Gérard (…)

Souvenirs à vif (Haïti)

1er novembre 2011

Souvenirs à vif (Haïti)

"Le poème est comme un esquif attaqué de toutes parts par la nuit et la mort.
Il est une île lumineuse, un îlot."
Claude Mouchard

Petits poèmes sur leur trente et un… et plus de Mario Urbanet

1er novembre 2011

Petits poèmes sur leur trente et un… et plus de Mario Urbanet

"un jour en sortant de l’école
le mot rencontra la parole
ils s’épelèrent et puis se plurent
enfin chemin semant ils eurent
beaucoup de petites phrases
un conte venu du Caucase
quelques très beaux poèmes
et même un savant théorème"

Poème
de l’instant

« Aubade »

I had two desires : desire to be safe and desire to feel.

Louise Glück, Poems 1962 - 2012, « Aubade », Farrar, Strauss and Giroux, 2012.