Histoires naturelles

de Jules Renard

Histoires naturelles

Illustrations Jean-François Martin

Dans ses Histoires Naturelles, Jules Renard dessine avec humour et poésie un portrait de la faune et la flore qui l’entourent. Le titre fait d’abord songer à un ouvrage savant, mais le pluriel est là pour nous rappeler que ce sont bien des histoires que l’on nous raconte ; il ne s’agit pas ici de l’œuvre d’un scientifique, mais de celle d’un écrivain au regard singulier, au cœur tendre et à l’esprit vif. Jules Renard observe, et cette observation se teinte tour à tour de bienveillance, d’ironie, de cruauté parfois, de bonté toujours. Ces tableaux vivants évoquent, en creux, le rapport riche et complexe que l’homme entretient avec l’animal…

C’est aussi ce sens aigu de l’observation qui transparaît dans les illustrations de Jean-François Martin, qui s’est inspiré de l’univers de Jules Renard pour nous livrer le sien propre, émouvant et drôle, nostalgique et poétique…

L’occasion de découvrir ou redécouvrir un auteur à la langue et l’esprit indémodables, et un illustrateur à l’écriture unique.

Lire un extrait

Jules Renard, écrivain et auteur dramatique français, a notamment écrit le célèbre Poil de Carotte.

Jean-François Martin a effectué ses études à Olivier de Serres, avant de travailler en tant que directeur artistique puis illustrateur. Il fait partie du collectif de graphistes « Deux oeufs bacon p’tites patates ».

Paru le 9 novembre 2016

Éditeur : Grasset Jeunesse

Poème
de l’instant

Olivier Barbarant

Essais de voix malgré le vent

Voilà dix ans que je tente passer la rampe sans trop forcer les choses ni les mots gaspillés
Tant que faire se peut à éviter les coups de glotte ou le leurre d’en rajouter
Dix ans à prendre les pages pour cet étrange mégaphone où le murmure porte au loin sans briser si possible sa première douceur
À croire qu’avec le livre ouvert c’est le frisson qui se propage et qui peut-être se survit

Dix ans à vous prêter entre mon corps et l’ombre ce bruit de branche agitée qu’un jour vous aussi avez entendu
Sans toujours songer à le dire si bien que je le fais pour vous
Rêvant des phrases et formes de remords comme une mûre dans les ronces
Rompant lentement le silence jusqu’à nos lèvres écorchées
Pour faire place au peu de jours de vous à moi qui nous rassemble.

Essais de voix malgré le vent, Éditions Champ Vallon, 2004.