Histoires naturelles

de Jules Renard

Histoires naturelles

Illustrations Jean-François Martin

Dans ses Histoires Naturelles, Jules Renard dessine avec humour et poésie un portrait de la faune et la flore qui l’entourent. Le titre fait d’abord songer à un ouvrage savant, mais le pluriel est là pour nous rappeler que ce sont bien des histoires que l’on nous raconte ; il ne s’agit pas ici de l’œuvre d’un scientifique, mais de celle d’un écrivain au regard singulier, au cœur tendre et à l’esprit vif. Jules Renard observe, et cette observation se teinte tour à tour de bienveillance, d’ironie, de cruauté parfois, de bonté toujours. Ces tableaux vivants évoquent, en creux, le rapport riche et complexe que l’homme entretient avec l’animal…

C’est aussi ce sens aigu de l’observation qui transparaît dans les illustrations de Jean-François Martin, qui s’est inspiré de l’univers de Jules Renard pour nous livrer le sien propre, émouvant et drôle, nostalgique et poétique…

L’occasion de découvrir ou redécouvrir un auteur à la langue et l’esprit indémodables, et un illustrateur à l’écriture unique.

Lire un extrait

Jules Renard, écrivain et auteur dramatique français, a notamment écrit le célèbre Poil de Carotte.

Jean-François Martin a effectué ses études à Olivier de Serres, avant de travailler en tant que directeur artistique puis illustrateur. Il fait partie du collectif de graphistes « Deux oeufs bacon p’tites patates ».

Paru le 9 novembre 2016

Éditeur : Grasset Jeunesse

Poème
de l’instant

Serge Sautreau

Rivière je vous prie

Loin, un instant, des rives, souvenons-nous, riverains des cours de porcelaine, souvenons-nous des loges de verre, entre flammes et idoles, où se pâmaient le mythe, la révolte, les tyrannies de la fin…

Loin, à l’instant, loin du poumon fertile, c’est l’origine qui appelle avec de longs herbiers ondulant sous la nacre, laissant apercevoir des sables habités, des galaxie solubles, des à-pics de massifs coulés s’engloutissant dans le vert sombre.

Pour invoquer. Pour éveiller le dieu. Pour ne jurer de rien. Pour accueillir. Rivière.

Serge Sautreau, Rivière je vous prie, Éditions l’Atelier le Ciel sur la Terre, 1997