HongFei Cultures

La maison d’édition HongFei Cultures a été créée en France en 2007. Elle développe depuis une ligne éditoriale singulière.

Le nom des éditions

HongFei 鴻飛 signifie « Grand oiseau en vol » en chinois. Le mot est emprunté à un poème de SU Dongpo (xie siècle) ; la vie y est comparée à un grand oiseau qui laisse des traces sur de la neige qu’il survole, sans s’y attacher. HongFei s’écrit en deux syllabes liées avec majuscule intercalée.

Cultures – avec majuscule et au pluriel – marque notre attachement à la pluralité et à la rencontre des singularités.

Le logo des éditions HongFei Cultures s’inspire du dessin à l’origine du caractère chinois « oiseau » 鳥 et fait référence aux sceaux traditionnels ; il représente un oiseau et les traces qu’il laisse sur la neige.

La ligne éditoriale

Les éditions HongFei Cultures développent une ligne éditoriale singulière proposant une expérience sensible de la Chine et, plus généralement, valorisant une expérience de l’altérité.

Pour cela, HongFei conçoit essentiellement des livres jeunesse en invitant des artistes français à illustrer des textes d’auteurs chinois classiques ou contemporains, de Chine continentale ou de Taïwan. Au-delà des seuls contes, le catalogue de la maison se nourrit d’histoires merveilleuses, tendres ou cruelles, de fables, de poésie, de textes « à penser », etc., qui témoignent d’une culture littéraire deux fois millénaire, infiniment riche d’humanisme, d’universalisme et d’intemporalité.

Ce faisant, loin d’une démarche patrimoniale, et en se gardant de tout didactisme ou exotisme, HongFei a à cœur, non de « montrer » une Chine objet de curiosité mais d’emprunter le regard d’auteurs chinois pour offrir aux jeunes lecteurs des histoires à aimer où ils se surprendront à s’émerveiller avec l’Autre, qu’ils croyaient pourtant si différent.

C’est ainsi que cette proposition éditoriale tend à l’apprentissage de l’altérité. Si certains titres hors collection sont sans lien avec la Chine – par leur auteur, leur sujet ou les deux à la fois – tous nous invitent à élargir notre horizon dans ce sens, autour de trois thèmes : le voyage, l’intérêt pour l’inconnu et la relation à l’autre.

Contact

73 avenue de Tours

37400

Amboise

L'invité arrive de Du Fu

1er avril 2014

L’invité arrive de Du Fu

L’invité arrive… et ma maison ne sera plus la même.
Une poésie chinoise vieille de plus de mille ans, les joies de l’amitié et de l’hospitalité, pour aujourd’hui !
Illustrations de Sara

Un bon fermier de Su Donpo

1er septembre 2013

Un bon fermier de Su Donpo

Un bon fermier… écoute la terre et l’expérience des hommes.
Une poésie chinoise vieille de mille ans, une jolie leçon de choses, d’agriculture et d’écologie, pour aujourd’hui !
Illustrations de Sara

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.