Horizon Carré / Horizonte cuadrado de Vicente Huidobro

édition bilingue

Dans l’Horizon Carré (1917), le premier de ses livres écrit en français, Huidobro réussit à atteindre ce que deviendra sa personnalité poétique. En effet, de bonne heure Huidobro propose de dépasser la réalité empirique et ’esthétique imitative par un art de créativité, auteur de sa propre verosimilitude suivant ses lois internes qui autonomisent l’objet. Le poète humanise les choses, les rend intimes, l’indécis se précise, l’abstrait devient concret et le concret abstrait, en changeant la valeur usuelle des objets pour en créer des nouveaux. Poème créé, équivaut à fait nouveau, indépendant du monde extérieur. Huidobro est le premier hispano-américain qui se propose de libérer le texte du prétexte, le produit du processus productif narratif, le « fait » de débris anecdotiques et descriptifs.

Paru le 1er décembre 2002

Éditeur : Indigo et côté femmes

Genre de la parution : Version bilingue

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.