Hors Commerce

Editions de poésie
Poésie contemporaine

Type de livres
Broché

Mode de diffusion
Sodis/ CDE

Année de création : 1994

Nombre de parutions par an  : 2

Tirage moyen : 600 ex.

Auteurs phares : Werner Lambersy, Abelone

Editeur : Philippe Olivier
Tél : 01 48 51 07 48
email : horscommerce@wanadoo.fr

Contact

83 rue de Reuilly

75012

Paris

Rimbaud et Jim Morrison par Wallace Fowlie

1er septembre 2007

Rimbaud et Jim Morrison par Wallace Fowlie

Traduction de Anne-Marie Caquot-Pietri
Collection Hors Bleu
Tous deux sont voyants et rebelles, poètes maudits, immensément populaires. L’un a vécu 28 ans, l’autre 37 ans, à près d’un siècle de distance. Leurs vies parallèles, brèves et intenses, sont devenues légendaires, parce qu’elles n’étaient pas séparables de leurs œuvres, qui en ont fait des héros et des mythes intemporels. L’un est un créateur de modernité, l’autre de post-modernité. Tous deux ont porté leurs visions esthétiques et poétiques (…)

Tour du monde de la poésie gay

1er octobre 2005

Tour du monde de la poésie gay

Anthologie établie par Albert Russo, collection Hors bleu.
Les auteurs gay de cette anthologie proviennent des cinq continents. Ils révèlent la kyrielle des émotions et des mentalités auxquelles ils sont confrontés au quotidien. Les sensibilités sont diverses, allant de l’acceptation joyeuse au combat le plus féroce, ainsi de ces pays où l’homosexualité est toujours un crime. Albert Russo, qui a rassemblé ces poèmes, a voulu donner la voix à tous ces garçons dont la vie serait, en d’autres (…)

Maîtres et maisons de thé

1er décembre 2003

Maîtres et maisons de thé

préface de Jacques Lacarrière
"maître
nous sommes dans l’ignorance
l’un de l’autre
nous brûlons immobiles
et parallèles
dans la colonne d’air
qui tremble et vacille"

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.