Ici dans ça

Auteur : Mathieu Brosseau

Ici dans ça

Ici, ici par l’impossibilité de voir, ici par la scission du voir, tu te rappelles de la confusion liée au sommeil, à son manque, tu te rappelles de la bête, celle qui s’effondre dans la masse de ne plus voir, de l’absence de vision, la bête d’action, le çaction, toutes ces possibilités de sutures entrelaçantes, celles qui nouent le silence agissant à l’absence trouée du soi passivé, masse mouvante, masse de terre qui prend forme et sort du sol, sort de l’eau maternelle, qui sort d’on ne sait où, de l’absence en devenir, FERME-LES YEUX, CONCENTRE-TOI, VOIS L’EAU, VOIS LE CRI PREMIER, VOIS LES SONS AQUATIQUES D’AVANT-NAÎTRE, FAUT-IL SE METTRE A DÉNAÎTRE, QUE FERAI-JE DE MA PROPRE NAISSANCE ?

Paru le 1er juin 2013

Éditeur : Le Castor Astral

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Son éclat seul me reste

C’est une chose terrible que l’on n’ose s’avouer, et encore moins écrire – que des êtres que l’on aime et que l’on espère toute sa vie, des êtres que l’on implore et que l’on attend sans plus y croire, vous libèrent lorsqu’ils partent, même si les conditions de leur mort sont irrecevables, inacceptables. Ils partent et vous délivrent d’une attente infinie.
Libérée de l’attente, je peux désormais te convoquer et entreprendre avec toi des voyages clandestins.

Natacha Wolinski, Son éclat seul me reste, Éditions Arléa, 2020.