Il suffit juste de tendre l’oreille

Il suffit juste
de tendre l’oreille

de capter sous la lave des rêves
quelques syllabes

dans l’ouïe
leurs notes légères
comme pluie

JOSÉ-FLORE TAPPY
Hangars
Zoé Poche / 2019

Poème
de l’instant

Emmanuel Flory

Sur le ton exact du désir

À l’idée d’atteindre la fin
d’une ligne
il prétend que des vertiges
lui viennent

un baiser qui se dérobe
une robe impossible à déboutonner

Selon lui,
c’est dans la marge
que les poèmes s’écrivent le mieux

Emmanuel Flory, Sur le ton exact du désir, Éditions Rougerie, 2008.