Il suffit juste de tendre l’oreille

Il suffit juste
de tendre l’oreille

de capter sous la lave des rêves
quelques syllabes

dans l’ouïe
leurs notes légères
comme pluie

JOSÉ-FLORE TAPPY
Hangars
Zoé Poche / 2019

Poème
de l’instant

Poème inédit d’Anita Conti

Pourrais-tu ignorer
Que chaque jour, Pour Toi,
un ciel entier s’éclaire ?

À Tous les pas de cet élan
qu’est notre vie
À tous les jeux de cette rage
J’ai ouvert les bras
Et gémi

Et sur le grand vent refermé,
Au long des temps
Mes bras heureux brûlent encore
De leur désir.

Anita Conti, 4 janvier 1994, à Fécamp, Inédit.