Il suffit juste de tendre l’oreille

Il suffit juste
de tendre l’oreille

de capter sous la lave des rêves
quelques syllabes

dans l’ouïe
leurs notes légères
comme pluie

JOSÉ-FLORE TAPPY
Hangars
Zoé Poche / 2019

Poème
de l’instant

Le Poids vivant de la parole

On peut écrire, et l’on écrit ;
On peut se taire, et l’on se tait.
Mais pour savoir que le silence
Est la grande et unique clef,
Il faut percer tous les symboles,
Dévorer les images,
Écouter pour ne pas entendre,
Subir jusqu’à la mort
Comme un écrasement
Le poids vivant de la parole.

Armel Guerne, 1911-1980, Le Poids vivant de la parole, Éditions Solaire, 1983.