Inspection généralisée (une pandémie ?)

Auteur : Julien Blaine

Inspection généralisée (une pandémie ?)

Des siècles s’achèvent et des siècles commencent, la barbarie criminelle, assassine puis suicidaire, a triomphé de toutes les autres cultures avant de disparaître. Le fer rouille, s’effrite, les croûtes s’éparpillent et le fer se dissout dans de nouvelles plantes monstrueuses et sauvages. Il en est de même pour les autres métaux. Il en est de même pour les autres solides d’artifice : verre et plastique, chiffons et papier. De même pour les autres matériaux, plus ou moins radioactifs inventés et développés au cours du deuxième millénaire et au début du troisième. Quelques animaux sont là, venus des profondeurs, et quelques humains, habitants, comme à leur premier jour, des grottes profondes et isolées au centre des forêts. Ils ressortent avec une grande timidité à l’air libre, les premiers en sont morts, les suivants en moururent, les derniers y résistèrent…

Paru le 1er septembre 2015

Éditeur : Dernier télégramme

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Son éclat seul me reste

C’est une chose terrible que l’on n’ose s’avouer, et encore moins écrire – que des êtres que l’on aime et que l’on espère toute sa vie, des êtres que l’on implore et que l’on attend sans plus y croire, vous libèrent lorsqu’ils partent, même si les conditions de leur mort sont irrecevables, inacceptables. Ils partent et vous délivrent d’une attente infinie.
Libérée de l’attente, je peux désormais te convoquer et entreprendre avec toi des voyages clandestins.

Natacha Wolinski, Son éclat seul me reste, Éditions Arléa, 2020.