IntranQu’îllités n°5 : Éros

IntranQu'îllités n°5 : Éros

La revue IntranQu’îllités fait peau neuve ! Pour sa nouvelle sortie, elle pose nue, en corps sage, alors que ses plus fervents contributeurs s’abandonnent totalement à l’Éros, comme une quête des sens, une interrogation fondamentale posée à la fois à la peau et à l’esprit. Ce nouveau cahier secoué d’influx nerveux est le fruit d’un désordre, un appel du pied lancé voici quelques mois : Soyons des héros de l’éros !
Et c’est parti ! Des héroïnes dont les yeux ignorent le froid.
Des photographes ajustant leur focale. Des peintres blessés qui badigeonnent l’univers. Des poètes qui prennent pied. Des
grands écarts de romanciers. Des penseurs chavirant dans une anse à voile et à vapeur.

Fort de ses nombreux contributeurs issus de différents pays, toutes générations et tous genres confondus, ce numéro est un camouflet adressé aux replis identitaires, une insurrection sans autre but que la révolte elle-même, une chambre incandescente hantée de mille corps qui s’embrasent loin de tout académisme. Obsédées, hantées jusqu’à l’exorcisme, ses pages sont traversées par des voix en crue, des brames amoureux, des beautés en rafales. Quand les lits des rivières sont détournés et menacés, les dieux, tels d’antiques troupeaux, viennent boire dans les mains des artistes.
Quoi de mieux pour traverser l’hiver et brûler les crispations qu’une marmite bouillante de pépites et d’impétueuses merveilles ?

Contributeurs et contributrices

Louis-Philippe Dalembert ; Wajdi Mouawad ; Nancy Huston ; Sara Bourre ; Lydie Salvayre ; Diego Gary ; René Depestre ; Chantal Thomas ; Sayaka Osaki ; Tal Nizan ; Jean d’Amérique ; Al Kennedy ; Sylvain Prudhomme ; Lea Gattoni ; Karla Suarez ; Henry Roy ; Gaël Octavia ; Sergine André ; Manuel Mathieu ; Vénus Khoury-Ghata ; Ernest Pignon-Ernest ; Julien Delmaire ; Frances Goodman ; Emmanuelle Favier ; Ife Day ; Kévens Prévaris ; Jean-Noël Prévaris ; Jean-Noël Pancrazi ; Francesca Melandri … et cent autres corps magnétiques

Paru le 5 novembre 2020

Éditeur : Au diable vauvert

Genre de la parution : Revue

Poème
de l’instant

Charles Baudelaire

Petits poèmes en prose

Votre œil se fixe sur un arbre harmonieux courbé par le vent ; dans quelques secondes, ce qui ne serait dans le cerveau d’un poëte qu’une comparaison fort naturelle deviendra dans le vôtre une réalité. Vous prêtez d’abord à l’arbre vos passions, votre désir ou votre mélancolie ; ses gémissements et ses oscillations deviennent les vôtres, et bientôt vous êtes l’arbre. De même, l’oiseau qui plane au fond de l’azur représente d’abord l’immortelle envie de planer au-dessus des choses humaines ; mais déjà vous êtes l’oiseau lui-même.

Charles Baudelaire, Petits poèmes en prose, « Le Théâtre de Séraphin », 1868.