Jardin classique

Claire Malroux

Tentation d’écrire un sonnet, mais comment ?
Moi qui manie surtout l’undécasyllabe,
Qui lorsque je m’y essaie, suis incapable
De rimer (voir ci-dessus) correctement

Moi qui piétine le miroir assommant
Pour rêver aux éclats, au mica du sable
Que le hasard révèle d’un pas instable,
Moi qui préfère la vérité au mens-

Songe de l’artefact, l’indifférencié
De l’enfance à la sagacité mûrie,
Les humeurs violentes à l’harmonie,

Les terrains vagues aux jardins bien peignés,
Le vent et les creux qui hurlent à l’abîme,
Entre les astres, les espaces de nuit.

Poème
de l’instant

Anise Koltz

Le porteur d’ombre

Et si mon poème n’était qu’un visa
pour un pays lointain
une facture impayée
un compte à découvert

Anise Koltz, Le porteur d’ombre, Éditions Phi, 2001.