Je repense à…

Bernard Chambaz

(séquence 847)

je repense à
tes yeux d’inuit
à l’extrémité du monde
où la nuit tombe en une seconde
et dure
six mois
tandis qu’à melrose
le soleil descend très lentement
sur un champ de coquelicots
qui explosent
comme
des balles de pop corn

Bernard Chambaz, Été II, Éditions Flammarion.

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.