Je repense à…

Bernard Chambaz

(séquence 847)

je repense à
tes yeux d’inuit
à l’extrémité du monde
où la nuit tombe en une seconde
et dure
six mois
tandis qu’à melrose
le soleil descend très lentement
sur un champ de coquelicots
qui explosent
comme
des balles de pop corn

Bernard Chambaz, Été II, Éditions Flammarion.

Poème
de l’instant

Gil Jouanard

Inédit

Seul l’inespéré
donne à la vie
le goût de vivre

Gil Jouanard, Inédit pour le Printemps des Poètes