Je suis ce que je suis d’Alexandre Hollan

Je suis ce que je suis d'Alexandre Hollan

Notes sur la peinture et le dessin (1975 - 2015)

L’arbre existe sans moi. (…) Devant l’arbre ma chance est d’entrer directement en contact avec l’inconnu, le « pas moi ». Cela donne un sentiment de liberté. (8.93)

*

Avoir de l’énergie n’est pas nécessaire pour dessiner un arbre, seulement un peu de calme. L’énergie est dans l’arbre. (8.85)

*

Le visible reste caché dans l’invisible, la lumière dans le noir, le vert dans le rouge, le rouge dans le vert. Je vais vers l’invisible pour voir. Vers le sombre pour trouver la lumière. (12.89)

Paru le 1er juin 2015

Éditeur : PO&PSY

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

Juneau

Had I been there
Looking across at the glacier
And wondering why it recedes
And does not advance,
I would surely have gone
To the little cafe on the wharf
And lunched on fresh halibut.
I would have been
Where I ought to have been,
In my mind, fishing deep waters.

N. Scott Momaday, « Juneau », apulée, Éditions Zulma, 2021.