Je suis de la maison du songe

Auteur : Francis Coffinet

Je suis de la maison du songe

Préface d’Alain Borer

Il faudrait porter chaque poème de Francis Coffinet comme une pierre précieuse, fragile et sincère, qu’il est nécessaire d’ajouter aux paroles dont on retient la profonde vérité. On ne peut qu’aimer la précision du propos et la quête de pureté que la simplicité des mots cisèle pas à pas. Le dire du poète n’use ni de la thématique ni du procédé. Il s’apparente à une marche, à une méditation qui ne dévoile pas son mystère et incite le lecteur à le suivre.

Je me suis embarqué à bord d’un voilier
qui se glisse derrière ton oreille-

J’ai cloué l’alphabet par les ailes
et, avec le peu de gestes qui me restent,
je te parle

Je suis de la maison du songe est le quatrième recueil de la collection Le Vrai Lieu.

Paru le 7 juillet 2020

Éditeur : Unicité.

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Jacques Ancet

La dernière phrase

Il n’y a ni drame ni déchirure.
On dirait dans le jour un infime
vertige. Rien ne change mais tout
vacille. ce qu’on voit, on le voit
comme s’il venait de s’absenter
et que chaque objet portait encore
une trace de ce qui s’éloigne.
Un peu de chaleur avant le froid.
Une attente qui n’attend plus rien.

Jacques Ancet, La dernière phrase, Frontispice de Paul Hickin, Éditions Lettres vives, 2004.